rez-de-chaussée

FrançaisModifier

ÉtymologieModifier

(Date à préciser) Mot composé de rez, de et chaussée.

Nom commun Modifier

Invariable
rez-de-chaussée
\ʁed.ʃo.se\
ou \ʁɛd.ʃo.se\

rez-de-chaussée \ʁed.ʃo.se\ ou \ʁɛd.ʃo.se\ ou \ʁet.ʃo.se\ ou \ʁɛt.ʃo.se\ masculin invariable

  1. (Vieilli) (Désuet) Niveau du terrain.
    • Le mur n’était encore qu’au rez-de-chaussée, qu’à rez-de-chaussée.
  2. (Architecture) Étage d’un bâtiment, au niveau du terrain.
    • En effet, sous la direction du caporal Joliffe, le grand salon du rez-de-chaussée s’était transformé. — (Jules Verne, Le Pays des fourrures, 1873)
    • Le rez-de-chaussée se compose d’un joli salon, d’une salle à manger, séparés par le palier d’un escalier en bois dont le dessin et les ornements sont d’une élégante simplicité. — (Honoré de Balzac, Modeste Mignon, 1844)
    • Le rez-de-chaussée du corps de logis principal se composait de trois pièces. — (Gustave Aimard, Les Trappeurs de l’Arkansas, 1858)
    • Prenait-on le rez-de-chaussée d’une tour, les étages supérieurs conservaient les moyens de reprendre l’offensive et d’écraser l’ennemi. On voit que tout était calculé pour une lutte possible pied à pied. — (Eugène Viollet-le-Duc, La Cité de Carcassonne, 1888)
    • Mademoiselle Marie avait un petit logement au rez-de-chaussée, tendu en laine bleue, avec des rideaux de mousseline blanche. — (Adieux au monde: mémoires de Céleste Mogador, Paris : chez Locard-Davi & De Vresse, 1854, vol. 2, p. 205)
  3. (Journalisme) (Vieilli) Feuilleton, article imprimé en bas de page.
    • L’idée de génie, je pense, c’est d’avoir publié, en deuxième page, au rez-de-chaussée, un extrait d’Octave Mirbeau, puisé dans Les affaires sont les affaires. — (Victor Méric, Les Compagnons de l’Escopette, Éditions de l’Épi, Paris, 1930, page 172)

NotesModifier

Ce terme ne s’emploie que pour des bâtiments comprenant plusieurs étages, on parle sinon de bâtiment de plain-pied.

AbréviationsModifier

AntonymesModifier

HyperonymesModifier

HolonymesModifier

TraductionsModifier

PrononciationModifier

RéférencesModifier