Voir aussi : Rob

FrançaisModifier

ÉtymologieModifier

(Nom 1) De l’arabe رُبٌّ, rob (« jus concentré »)[1].
(Nom 2) (1813) De l’anglais rubber (« partie qui décide du vainqueur dans un jeu où les partenaires sont à égalité »)[1] qui donne la variante robre.

Nom commun 1 Modifier

Singulier Pluriel
rob robs
\Prononciation ?\

rob \Prononciation ?\ masculin

  1. (Vieilli) Suc épaissi et dépuré de plantes, de fruits cuits.
    • On fait des robs de coings, de mûres, de baies de sureau, d’aloës, d’acacia, de réglisse, de berberis, &c. pour diverses maladies. Le suc de groseilles rouges confit, se nomme rob de Ribé. A l’égard du suc des raisins dépurés, il s’appelle particulièrement sapa, quand il est cuit jusqu’à la consomption des deux tiers. — (« Rob », dans L’Encyclopédie, 1751)
    • La boisson, dans les premiers jours, sera […] soit une décoction de tamarins […] soit un oxydat léger avec un peu de rob de sureau. — (Geoffroy, Médecine pratique, 1800)
    • Eaux de Vichy, de Seltz et de Barèges, robs dépuratifs, médecine Raspail, racahout des Arabes, pastilles Darcet, pâte Regnault — (Gustave Flaubert, Madame Bovary, Michel Lévy frères, Paris, 1857)

SynonymesModifier

TraductionsModifier

Nom commun 2Modifier

rob \Prononciation ?\ masculin

  1. (Cartes à jouer) Ensemble de plusieurs parties au whist ou au bridge.
    • Ronald Adair aimait les cartes et jouait continuellement, mais jamais gros jeu. Il faisait partie des cercles de Baldwin, Cavendish et de la Bagatelle. Il fut établi que le jour de sa mort, après une première partie dans l’après-midi, il avait fait un rob au whist à ce dernier club, à la suite de son dîner. — (Arthur Conan Doyle, La Résurrection de Sherlock Holmes)
    • En général, une partie de bridge se joue en trois robres ou manches.

VariantesModifier

TraductionsModifier

Voir aussiModifier

  • rob sur Wikipédia  

RéférencesModifier

AfrikaansModifier

ÉtymologieModifier

Du néerlandais rob.

Nom commun Modifier

rob \Prononciation ?\

  1. (Mammalogie) Phoque.

SynonymesModifier

PrononciationModifier

AnglaisModifier

ÉtymologieModifier

De l’ancien français rober (« dérober »), apparenté à reave.

Verbe Modifier

Temps Forme
Infinitif to rob
\ɹɒb\
Présent simple,
3e pers. sing.
robs
\ɹɒbz\
Prétérit robbed
\ɹɒbd\
Participe passé robbed
\ɹɒbd\
Participe présent robbing
\ɹɒb.ɪŋ\
voir conjugaison anglaise

rob \ɹɒb\ transitif

  1. Voler (quelqu’un), dévaliser.
    • To rob somebody.
    • He robbed three banks before he was caught.
      Il a dévalisé six banques avant d'être pris.
  2. Dérober, frauder.
    • The best way to rob a bank is to own one.

SynonymesModifier

DérivésModifier

PrononciationModifier

AnagrammesModifier

RéférencesModifier

NéerlandaisModifier

ÉtymologieModifier

À comparer au frison robbe de même sens.

Nom commun Modifier

rob \Prononciation ?\ masculin

  1. (Mammalogie) Phoque.

SynonymesModifier

Taux de reconnaissanceModifier

En 2013, ce mot était reconnu par[1] :
  • 88,0 % des Flamands,
  • 90,1 % des Néerlandais.

PrononciationModifier

RéférencesModifier

  1. Marc Brysbaert, Emmanuel Keuleers, Paweł Mandera et Michael Stevens, Woordenkennis van Nederlanders en Vlamingen anno 2013: Resultaten van het Groot Nationaal Onderzoek Taal, Université de Gand, 15 décembre 2013, 1266 p. → [lire en ligne]


SomaliModifier

ÉtymologieModifier

Étymologie manquante ou incomplète. Si vous la connaissez, vous pouvez l’ajouter en cliquant ici.

Nom commun Modifier

rob \Prononciation ?\

  1. Pluie.