rocʼhell

BretonModifier

ÉtymologieModifier

 Dérivé de rocʼh (« rocher »), avec le suffixe -ell.
Mentionné dans le dictionnaire français-breton de Jean-François Le Gonidec (1847) : rocʼhel, rocʼhellou.
Mentionné dans le grand dictionnaire de François Vallée (1931) : rocʼhell, rocʼhellou, recʼhell.

Nom commun 1 Modifier

Singulier Pluriel 1 Pluriel 2
rocʼhell recʼhell rocʼhelloù

rocʼhell \ˈroːɣɛl\ féminin

  1. Roche, rocher.
    • Taol a reas eur mean etre an diou roc’hell, ha souden, ken prim hag eul luc’hedenn, an diou roc’h a glozas o-diou an eil war eben ever eur geno, hag ar mean a voe frailhet ha bruzunet evel eun tamm bara. — (Erwan ar Moal, Pipi Gonto, Kemper, 1925, page 8)
      Il lança une pierre entre les deux rochers, et brusquement, aussi rapide qu’un éclair, les deux roches se refermèrent toutes deux l’une sur l’autre comme une bouche, et la pierre fut fendue et réduite en miettes comme un morceau de pain.

DérivésModifier

Nom commun 2Modifier

rocʼhell \ˈroːɣɛl\ masculin

  1. Râle.