Ouvrir le menu principal

FrançaisModifier

ÉtymologieModifier

De Rome, car importé d’Italie.
(Pour la balance) Emprunt à l’ancien provençal ou à l’espagnol romana, emprunté à son tour de l’arabe الرمان, rummān (« grenade ») (par analogie de forme entre le contrepoids et le fruit).

Nom commun Modifier

Singulier Pluriel
romaine romaines
\ʁɔ.mɛn\

romaine \ʁɔ.mɛn\ féminin

  1. (XVe siècle) Salade, espèce de laitue longue que les jardiniers font ordinairement blanchir en la liant.
    • Les romaines ont des feuilles coriaces et une saveur plus prononcée.
  2. (Métrologie) (Désuet) Balance à deux bras inégaux, l'un porte un contrepoids, l'autre un poids mobile qui se déplace sur le bras le plus long qui est gradué. Invention chinoise.
    • La romaine est un instrument qui permet de donner le numéro du fil étant donné une longueur de ce fil. […] Lorsqu’on suspend une échevette au crochet de la romaine, l’aiguille s’incline sur le cadran et indique en réalité le poids de l’échevette comme une romaine ou balance ordinaire. — (D. de Prat, Nouveau Manuel complet de filature ; 1re partie : Fibres animales & minérales, Encyclopédie Roret, 1914)
  3. Pizza tomate, mozzarella, anchois, origan, huile d'olive.

Vocabulaire apparenté par le sensModifier

  •   romaine figure dans les recueils de vocabulaire en français ayant pour thème : légume, typographie.

DérivésModifier

TraductionsModifier

Forme d’adjectif Modifier

Singulier Pluriel
Masculin romain
\ʁɔ.mɛ̃\
romains
\ʁɔ.mɛ̃\
Féminin romaine
\ʁɔ.mɛn\
romaines
\ʁɔ.mɛn\

romaine \ʁɔ.mɛn\

  1. Féminin singulier de romain.
    • L’Angleterre, bretonne sous Uther Pendragon, romaine sous César, saxonne sous l’heptarchie, danoise sous Harold, normande après Guillaume, devient, grâce aux lords, anglaise. — (Victor Hugo, L’Homme qui rit, 1869, édition 1907)

PrononciationModifier

  • France (Saint-Maurice-de-Beynost) : écouter « romaine [Prononciation ?] »

AnagrammesModifier

Voir aussiModifier

RéférencesModifier