rose trémière

FrançaisModifier

ÉtymologieModifier

Du moyen français rose tremiere ; déformation de rose d'oustremer. Elle était appelée ainsi parce qu'elle n'était pas indigène en France. → voir rose et trémière.

Locution nominale Modifier

Singulier Pluriel
rose trémière roses trémières
\ʁoz tʁe.mjɛʁ\
 
Une rose trémière blanche.

rose trémière \ʁoz tʁe.mjɛʁ\ féminin

  1. (Botanique) Alcea rosea, plante de la famille des malvacées, dont la fleur a quelque ressemblance avec la rose.
    • Elle les brodait d’après nature, un bouquet de fleurs sans parfum, qui la laissaient calme, des hortensias et des roses trémières. — (Émile Zola, Le Rêve, Georges Charpentier et Cie, Paris, 1888)
    • C’était encore là un des travaux qu’il lui confiait souvent, des dessins, des aquarelles, des pastels, qu’il joignait ensuite comme planches à ses ouvrages. Ainsi, depuis cinq ans, il faisait des expériences très curieuses sur une collection de roses trémières, toute une série de nouvelles colorations, obtenues par des fécondations artificielles. — (Émile Zola, Le Docteur Pascal, G. Charpentier, 1893)
    • [...] la tonnelle de fer, près du poulailler, là où les roses trémières achèvent de se déshabiller en silence, avant l'hiver. — (San-Antonio, Béru-Béru, Éditions Fleuve noir, 1970, II, 6)

SynonymesModifier

HyperonymesModifier

TraductionsModifier

Voir aussiModifier

RéférencesModifier