Ouvrir le menu principal

FrançaisModifier

ÉtymologieModifier

Depuis 1582, du moyen néerlandais roef, roof (« sur un navire : toit, pont, espace couvert habitable »), puis, au XVIIIe siècle, au néerlandais roef (« rouf »).

Nom commun Modifier

Singulier Pluriel
rouf roufs
\ʁuf\

rouf \ʁuf\ masculin

  1. (Marine) Petit logement généralement situé à l'arrière du pont supérieur d'un bateau et ne s'étendant pas sur toute la largeur comme la dunette.
    • L'énorme rouf construit sur l’embarcation et son gréement, démontraient l'inexpérience totale que son propriétaire avait des choses de la mer, […]. — (Alain Gerbault, À la poursuite du soleil; tome 1 : De New-York à Tahiti, 1929)
    • Sur le pont supérieur, le coq qui refermait les portes du rouf avait une altercation avec le jeune Charley au sujet d’une paire de chaussettes. — (Joseph Conrad, Le Nègre du « Narcisse », traduction Robert d’Humières, 1897)
  2. (Marine) Abri réservé à l'équipage sur le pont avant des navires marchands.

Variantes orthographiquesModifier

Vocabulaire apparenté par le sensModifier

  •   rouf figure dans le recueil de vocabulaire en français ayant pour thème : bateau.

PrononciationModifier

  • \ʁuf\
  • France (Île-de-France) : écouter « rouf [ʁuf] »

AnagrammesModifier


RéférencesModifier