rouge d’Andrinople

FrançaisModifier

ÉtymologieModifier

(XVIIIe siècle) Composé de rouge et de Andrinople, ancien nom de la ville appelée aujourd’hui Edirne, en Turquie, pays où la fabrication de ce pigment était un secret jalousement gardé.

Locution nominale Modifier

rouge d’Andrinople \ʁuʒ d‿ɑ̃.dʁi.nɔpl\ masculin au singulier uniquement

  1. Pigment ancien à base de chrome et de plomb, utilisé pour teindre les toiles.
    • On emploie aussi les matieres fécales pour préparer le coton à recevoir le beau rouge d’Andrinople, suivant le Mémoire publié en 1765 par ordre du Ministere (à l’Imprimerie Royale). — (Joseph Jérôme Lefrançois de Lalande, L’Art de faire le maroquin, Saillant et Nyon, Paris, 1770, page 6)
    • Beaucoup d’efforts ont été employés pour découvrir le secret du rouge d’Andrinople, Venise avait isolé sur deux îles (Murano et Burano) les maîtres verriers et les dentellières pour mieux contrôler ces deux productions stratégiques. — (Alessandro Giraudo, Quand le fer coûtait plus cher que l’or, iris-france.org, 25 juin 2015)
  2. Couleur de ce pigment. #a91101
    • Quand Francis Bacon, qui fut son ami, peint « la viande » (dixit Deleuze), Freud, lui, peint la chair. Il la peint dans des tons rouges - du rose pâle au rouge d’Andrinople -, sable et ocrés, qui, en y regardant bien, rappellent ceux avec lesquels le peintre allemand Lovis Corinth peignait, mais d’une manière plus expressionniste, la peau de ses nus (Nu féminin couché, 1907, ou Nudité, 1908) et de certains de ses portraits (Portrait de Julius Meier-Graefe, 1917). — (Olivier Cena, Lucian Freud, le choc de la chair, telerama.fr, 8 décembre 2020)
    • Un premier projet est proposé à la mairie, en noir et blanc. Puis viennent les couleurs, jaune safran, du rouge d’Andrinople et du bleu pétrole grisé. — (Emmanuelle Lacheny, A Mulhouse, elle crée des décorations de Noël uniques qui font la renommée de la ville, actu.fr, 19 novembre 2021)

TraductionsModifier

Locution adjectivale Modifier

Invariable
rouge d’Andrinople
\ʁuʒ d‿ɑ̃.dʁi.nɔpl\

rouge d’Andrinople \ʁuʒ d‿ɑ̃.dʁi.nɔpl\ invariable

  1. De la couleur rouge obtenue grâce à ce pigment.
    • « Nous découpions à la main du calicot rouge d’Andrinople et cousions les picots du bord avec une petite machine Singer que j’avais dans mon appartement », se souvient-elle. — (Benjamin Ferret, Foraine souveraine en rouge et blanc, sudouest.fr, 14 août 2011)

TraductionsModifier

Voir aussiModifier