FrançaisModifier

ÉtymologieModifier

(Date à préciser) Mot dérivé de rouler, avec le suffixe -eur.

Nom commun 1 Modifier

Singulier Pluriel
rouleur rouleurs
\ʁu.lœʁ\

rouleur \ʁu.lœʁ\ masculin

  1. (Viticulture) (Familier) Charançon de la vigne.
    • Le rouleur s’est mis dans nos vignes.
  2. Celui qui fait rouler.
    • La tempête a béni mes éveils maritimes.
      Plus léger qu’un bouchon j’ai dansé sur les flots
      Qu’on appelle rouleurs éternels de victimes,
      Dix nuits, sans regretter l’œil niais des falots !
      — (Arthur Rimbaud, Le Bateau ivre, 1871)
  3. Celui qui avance en véhicule.
  4. Ouvrier qui déplace des tonneaux en les faisant rouler. Ouvrier qui déplace des charges avec une brouette, un chariot à main, etc.
    • Le club des Rouleurs de barriques de Lussac-Saint-Émilion a repris le flambeau d’une tradition séculaire qui est apparue chez les tonneliers de Bordeaux. — (journal Sud-Ouest, édition Charente-Maritime / Charente, 9 juillet 2022, page 20e)
    • Un tonneau échappé à son rouleur faillit fracasser les pattes de leur cheval et déclencher une rixe. — (Brigitte Aubert, Le miroir des ombres, 2013)
  5. (Mine) Ouvrier chargé de pousser les wagonnets de charbon dans une mine.
    • L’oncle Gaspard était piqueur, c’est-à-dire qu’au moyen d’un pic, il abattait le charbon dans la mine ; Alexis était son rouleur, c’est-à-dire qu’il poussait, qu’il roulait sur des rails dans l’intérieur de la mine, depuis le point d’extraction jusqu’à un puits, un wagon nommé benne, dans lequel on entassait le charbon abattu ; arrivée à ce puits, la benne était accrochée à un câble qui, tiré par la machine, la montait jusqu’en haut. — (Hector Malot, Sans famille, 1878)
  6. (Marine) Navire sujet au roulis.
    • D'autre part, l'absence de quille et l'étroitesse de la coque rendent ce bateau rouleur et le destinent donc plutôt au cabotage. — (Article dans Wikipédia : Bateau de Hjortspring)
  7. (Cyclisme) Cycliste très performant sur les grandes distances.
  8. (Musique) Gros tambour de l'on place entre les genoux et que l'on frappe avec les deux mains, typique de l'île de La Réunion.
  9. Appareil de manutention, consistant en une plaque ou un cadre monté sur des roulettes, destiné à déplacer des charges lourdes.
    • Un rouleur de fût. Un cric rouleur. Rouleur pour palettes bois et caisses grillagées. Vente de rouleurs de manutention. Garantis 10 ans. Livraison offerte dès 150€.

Voir aussiModifier

Nom commun 2Modifier

Singulier Pluriel
rouleur rouleurs
\ʁu.lœʁ\

rouleur \ʁu.lœʁ\ masculin (pour une femme, on dit : rouleuse)

  1. (Touraine) Définition manquante ou à compléter. (Ajouter)
    • Les Compagnons charpentiers fêtent la Saint-Joseph en mars, c’est la fête des Compagnons « reçus ». Précédés du « rouleur » en chapeau haut de forme à large ruban, habit noir, canne rubannée, les Compagnons charpentiers des devoirs défilent chaque année dans les rues de Tours en l’honneur de leur saint patron, saint Joseph. Ils présentent au public les chefs-d’œuvre réalisés dans l’année. Tous portent le « largeot », pantalon de velours noir resserré aux chevilles, et le « coletin », veste pour… coletiner le bois, à laquelle est accroché un ruban de couleur et ils ont la canne du voyageur du Tour de France à la main. — (Jacques Feneant, ‎Maryse Leveel, Le Folklore de Touraine : dictionnaire des rites et coutumes, C. L. D., 1989)

TraductionsModifier

Voir aussiModifier

  • rouleur sur l’encyclopédie Wikipédia  

RéférencesModifier