FrançaisModifier

ÉtymologieModifier

(1292)[1] Dérivé de rouler avec le suffixe -ier.

Nom commun Modifier

Singulier Pluriel
roulier rouliers
\ʁu.lje\

roulier \ʁu.lje\ masculin

  1. (Vieilli) Voiturier par terre, qui transporte des marchandises sur des chariots, charrettes, fourgons et autres voitures roulantes de cette sorte.
    • Qui diantre as-tu pu bien être ? Un roulier sans doute, qui, après avoir fait emplette de trois chevaux et d'une mauvaise patache, dit pour toujours, adieu à son trou et s'en alla voiturer les marchands de foire en foire ? — (Nicolas Gogol, Les âmes mortes, 1842 ; traduction de Henri Mongault, 1949)
    • C’est un cabaret mangeant dont la clientèle ordinaire se compose des rouliers de la route d’Orléans, des cantatrices de Montparnasse et des jeunes premiers de Bobino. — (Henry Murger, Scènes de la vie de bohème , 1848)
    • Le roulier lui mit du foin sur le corps, et, pour ne pas s'endormir lui-même, il se prit à siffler à satiété une phrase de chanson lente et monotone ; […]. Cette sifflerie m'impatientait. — (George Sand, « Nanon », chap 15, dans la série des Œuvres complètes, Paris : chez Michel Lévy frères & à la Librairie nouvelle, 1872, p. 189)
    • Il fut réveillé, dès les premières heures du jour, par un roulier, qui faisait claquer fort son grand fouet et conduisait un attelage bruyant. — (René Boylesve, La leçon d’amour dans un parc, Calmann-Lévy, 1920, collection Le Livre de Poche, page 124)
    • L’auberge était une maison arabe, bien entendu, mais où la rouerie du seigneur Pedro, métis d’Espagnol et de Maure, avait, vaille que vaille, établi quelques chambres « à l’européenne », taudis dont on n’aurait pas voulu pour des rouliers entre Valdepeñas et Motril. — (Robert Brasillach, La Conquérante, Première partie, ch. ier, Librairie Plon, 1943, p. 3)
    • Un roulier jovial, qui transportait un déménagement, vint prendre sans mot dire les deux valises de ma mère et les accrocha sous sa charrette, où elles se balancèrent en cadence jusqu’à la grille du colonel. — (Marcel Pagnol, Le château de ma mère, 1958, collection Le Livre de Poche, page 308)
  2. (Navigation) Navire conçu pour le chargement et le déchargement par roulage.

SynonymesModifier

Navire

HyponymesModifier

Voiturier qui transporte des marchandises

Apparentés étymologiquesModifier

Vocabulaire apparenté par le sensModifier

TraductionsModifier

Adjectif Modifier

Singulier Pluriel
Masculin roulier
\ʁu.lje\
rouliers
\ʁu.lje\
Féminin roulière
\ʁu.ljɛʁ\
roulières
\ʁu.ljɛʁ\

roulier

  1. Relatif au roulage.
    • Un chemin roulier.

TraductionsModifier

PrononciationModifier

  • France (Céret) : écouter « roulier [ʁu.lje] »

Voir aussiModifier

  • roulier sur l’encyclopédie Wikipédia  

RéférencesModifier