FrançaisModifier

ÉtymologieModifier

(Siècle à préciser) De roux, rousse et -ir.

Verbe Modifier

roussir \ʁu.siʁ\ transitif 2e groupe (voir la conjugaison)

  1. Rendre roux.
    • Et de son côté, le récent hiver a roussi les oliviers, dépenaillé les grands mimosas, pareils à des mâts dont les haubans sont coupés, et où pendent des paquets de vieilles voilures déralinguées. — (Ludovic Naudeau, La France se regarde : le Problème de la natalité, Librairie Hachette, Paris, 1931)
    • La sécheuse idéale doit aussi être sûre pour tous les tissus, sans risque de brûlure, certaines sécheuses roussissent le linge ou l'exposent aux éléments chauffants. — (Sélection du Reader's digest, vol. 33, 1963, p. 85)

roussir intransitif 2e groupe (voir la conjugaison)

  1. Devenir roux.
    • Seuls, dans un des versants caillouteux de la forêt, deux ou trois vieux hêtres accusaient, par quelques feuilles roussies prématurément, l’arrivée prochaine de l’automne et la mort de l’été. — (Louis Pergaud, Un satyre, dans Les Rustiques, nouvelles villageoises, 1921)
    • Le fer chaud a fait roussir ce linge.

DérivésModifier

TraductionsModifier

PrononciationModifier

RéférencesModifier