AllemandModifier

ÉtymologieModifier

(VIIIe siècle). Du moyen haut-allemand ruofen, du moyen bas allemand rōpen, du vieux haut allemand ruofan, hruofan, du vieux saxon hrōpan, du vieux frison hrōpa. Apparenté au moyen néerlandais roepen, au néerlandais roepen, au vieil anglais hrōpan [1]. du proto-germanique *hrōpaną. Référence nécessaire

Verbe Modifier

Mode ou
temps
Personne Forme
Présent 1re du sing. ich rufe
2e du sing. du rufst
3e du sing. er ruft
Prétérit 1re du sing. ich rief
Subjonctif II 1re du sing. ich riefe
Impératif 2e du sing. ruf!, rufe!
2e du plur. ruft!
Participe passé gerufen
Auxiliaire haben
voir conjugaison allemande

rufen \ˈʁuːfn̩\ (voir la conjugaison)

  1. (Transitif) Appeler.
    • Das Kind ruft seinen Hund.
      L'enfant appelle son chien.
    • Hilfe rufen.
      Appeler à l'aide.
  2. Annoncer.
  3. Crier.
    • Wenn den meist sehr freundlichen japanischen Mündern jedoch plötzlich ein "Sakra!", "Zefix!" oder "Scheißdreck!" entfährt und ein vom Stuhl kippelndes Schulkind "Kruzifünferl!" ruft, ist das erst mal irritierend und einigermaßen gewöhnungsbedürftig. — (Christine Dössel, « Do legst di nieda », dans Süddeutsche Zeitung, 28 avril 2022 [texte intégral])
      Mais lorsque les bouches japonaises, généralement très gentilles, laissent soudainement échapper des "Sakra !", "Zefix !" ou "Scheißdreck !" et lorsqu’un écolier qui bascule de sa chaise crie "Kruzifünferl !", c’est d’abord irritant et il faut quelque peu s’y habituer.

SynonymesModifier

AntonymesModifier

DérivésModifier

Proverbes et phrases toutes faitesModifier

Forme de verbe Modifier

rufen \ˈʁuːfn̩\

  1. Première personne du pluriel du présent de l’indicatif à la forme active de rufen.
  2. Première personne du pluriel du présent du subjonctif I à la forme active de rufen.
  3. Troisième personne du pluriel du présent de l’indicatif à la forme active de rufen.
  4. Troisième personne du pluriel du présent du subjonctif I à la forme active de rufen.

PrononciationModifier

RéférencesModifier

  1. — (Wolfgang Pfeifer, Etymologisches Wörterbuch des Deutschen. 2., Éditions Deutscher Taschenbuch, 1993, ISBN 3-423-03358-4, mot-clé : « rufen »)

SourcesModifier

BibliographieModifier

  • Larousse - dictionnaire Allemand/Français - Français/Allemand, éd. 1958, p 649.
  • Harrap’s de poche – Bordas dictionnaire Allemand/Français, éd. 1997, ISBN 0-245-50308-0, p 243.