Ouvrir le menu principal

FrançaisModifier

ÉtymologieModifier

(1872) De l’anglais rush.

Nom commun Modifier

Singulier Pluriel
rush rushs
rushes
\ʁœʃ\

rush \ʁœʃ\ masculin (Anglicisme)

  1. (Sport) Attaque soudaine.
    1. (Tennis) (Badminton) Coup offensif au filet.
      • Le rush est très utilisé en double, essentiellement par le joueur placé en avant.
    2. (Athlétisme) (Cyclisme) (Équitation) Sprint, attaque d’un coureur ou d’un cavalier parvenu en fin de course, qui accélère brutalement son allure pour dépasser ses concurrents.
      Note : Ce terme d’inspiration anglaise est critiqué par l'OQLF, qui recommande d'y substituer accélération.
      • Robert Paul ne trouvait pas le « rush » qui lui aurait permis de grignoter les dix centimètres dont Strandwall le précédait. — (L’Auto, 27 août 1933, p. 1, in Grubb Sports 1937, p. 65)
    3. (Jeux vidéo) Stratégie offensive basée sur une attaque éclair et négligeant totalement tout aspect défensif, généralement en début de partie ou en une période de temps très court, pour prendre l’ascendant sur l’adversaire.
      • J’ai tenté le rush en début de partie et il a échoué, désormais l’adversaire a l’avantage.
  2. (Audiovisuel) Épreuve de tournage, document original (bobines de film, bande son, vidéocassettes) produit au tournage.
    Note : Ce terme d’inspiration anglaise est critiqué par l'OQLF, qui recommande d'y substituer épreuve de tournage.
    • Rembobinez. On va passer ces « rushes » — il employait le terme américain qui signifie les scènes de la veille rapidement développées. — (Paul Vialar, Tournez, 1956, p. 106)
    • À Marchand, le réalisateur reprochera de « ribouler » quand il joue la colère. En pleine projection de rushes, sa voix s’élève, pour lancer à l’acteur sur l’écran : « Arrête de ribouler des yeux! » — (Pascal Mérigeau, Maurice Pialat l’imprécateur, Grasset, 2003)
    • Chacun de nous put acquérir pour une modique somme une K7 contant le reportage et vingt minutes de rush qu'il eut la gentillesse de rendre intelligentes, ce qui dut lui donner beaucoup de mal, car, honnêtement, nos déplacements rugbystiques n'ont jamais vraiment brillé ni par leur originalité, ni par la pertinence de nos pensées. — (Patrice Obert, Ovalie, une vie de rugby et d'amitié: Un très beau récit de vie, Publishroom, 2016)
  3. Ruée, cohue, afflux.
    Note : Ce terme d’inspiration anglaise est critiqué par l'OQLF, qui recommande d'y substituer cohue, afflux ou heure de pointe.
    • C’est plus tard, après les élections, quand il y a eu un rush vers l’Afrique du Sud, que ça a commencé vraiment à se gâter.
  4. (Québec) Situation où l’on est débordé, où l’on manque de temps dans l’immédiat.

DérivésModifier

TraductionsModifier

PrononciationModifier

HomophonesModifier

\ʁɔʃ\ 

AnagrammesModifier

Voir aussiModifier

  • rush sur l’encyclopédie Wikipédia  

AnglaisModifier

ÉtymologieModifier

Étymologie manquante ou incomplète. Si vous la connaissez, vous pouvez l’ajouter en cliquant ici.

Verbe 1 Modifier

rush \rʌʃ\ intransitif

  1. Se dépêcher, se précipiter, se ruer (se ruer sur = rush at ou rush toward).
    • The guests rushed toward the banquet.
      Les invités se ruèrent sur le banquet.
    • The soldiers rushed at the enemy hilltop.
      Les soldats se ruèrent sur le sommet de la colline ennemie.

Verbe 2Modifier

rush \rʌʃ\ transitif

  1. Faire se dépêcher.

Nom commun 1 Modifier

Singulier Pluriel
rush
\rʌʃ\
rushes
\rʌʃ.ɪz\

rush \rʌʃ\

  1. Ruée.
  2. Course.

DérivésModifier

Nom commun 2Modifier

Singulier Pluriel
rush
\rʌʃ\
rushes
\rʌʃ.ɪz\

rush \rʌʃ\

  1. (Botanique) Jonc.

PrononciationModifier