FrançaisModifier

ÉtymologieModifier

Du latin cibus (« nourriture »), ou de l'arabe sabila (« aumône »).

Nom commun Modifier

Singulier Pluriel
sébile sébiles
\se.bil\

sébile \se.bil\ féminin

  1. Récipient de bois ou de métal rond et creux.
    • Sébile de buis.
    • Le ravageur puise, à l’aide d’une longue drague, le sable de rivière sous la vase ; puis le recueillant dans de grandes sébiles de bois. — (Eugène Sue, Les Mystères de Paris, 1843)
    • La salle se remplit lentement d’intéressés et de curieux, et après une demi-heure de retard le commissaire-priseur armé de son marteau d’ivoire, le clerc chargé de bordereaux, l’expert avec son catalogue et le crieur muni d’une sébile fixée au bout d’une perche, prirent place sur l’estrade avec une solennité bourgeoise. — (Anatole France, Le crime de Sylvestre Bonnard, Calmann-Lévy ; éd. Le Livre de Poche, 1967, p. 69.)
    • Depuis, Madeleine leur a apporté des cartes, le tapis et des jetons dans une sébile. — (Jean-Paul Sartre, La Nausée, 1938)
    • [...] je n'entendais plus la modeste symphonie de « Rosamonda » qui m'avait chaviré le coeur à l'improviste au métro Palais-Royal où un accordéoniste aveugle la dénaturait par un tempo trop mou, plus attentif au tintement des pièces de monnaie tombant dans la sébile qu'à la mélodie. — (Angelo Rinaldi, L'éducation de l'oubli, Denoël, 1974, p. 232.)

TraductionsModifier

PrononciationModifier

ParonymesModifier

Voir aussiModifier

  • sébile sur l’encyclopédie Wikipédia  

RéférencesModifier