FrançaisModifier

ÉtymologieModifier

Du latin saecularis, de saeculum (« siècle »).

Adjectif Modifier

Singulier Pluriel
Masculin
et féminin
séculaire séculaires
\se.ky.lɛʁ\

séculaire \se.ky.lɛʁ\ masculin et féminin identiques

  1. Qui existe depuis plusieurs siècles.
    • Le Christianisme est le produit séculaire d’un germe que l’Évangile a déposé dans le monde. — (« Le christianisme », Imago Mundi)
    • Les Wahhabites, en Arabie, à la fin du XVIIIe siècle, […], lancèrent un mouvement virulent d’islam purifié — et puritain — fondé strictement sur les enseignements du Coran et sur la sunna du Prophète, débarrassé des additions séculaires. — (Panayiotis Jerasimof Vatikiotis, L’Islam et l’État, 1987, traduction d’Odette Guitard, 1992, p. 96)
  2. Qui se produit une fois par siècle. — Note : Il n’est guère usité qu’en parlant des jeux antiques et des poèmes que l’on faisait dans ces occasions.
    • Les jeux séculaires.
  3. Qui dure depuis un siècle.
    • Mais comme ce fut le cas avec l'augmentation séculaire du Q.I. global, il est plus difficile de pointer du doigt... — (N. J. Mackintosh, Q.I. & intelligence humaine, De Boeck, 2004, coll. « Supérieur », p. 237, 496 p.)
    • Autre secteur où la baisse séculaire des prix favorise la production et la productivité : celui des transports. — (Jean-Pierre Rioux, La révolution industrielle : 1780-1880, Éditions du Seuil, 1971, p.85)
  4. (En particulier) Qualifie l’année qui termine un siècle.
    • On ouvre la porte sainte à Rome à chaque année séculaire.
  5. (Figuré) Qui est très vieux, très ancien.
    • Un chêne séculaire.
    • Des coutumes séculaires.
  6. (Astronomie) Qualifie une variation suffisamment lente pour pouvoir être considérée comme linéaire et apériodique.

DérivésModifier

Apparentés étymologiquesModifier

Vocabulaire apparenté par le sensModifier

TraductionsModifier

Faux-amisModifier

PrononciationModifier


ParonymesModifier