Voir aussi : Sepia, sepia

FrançaisModifier

ÉtymologieModifier

Du latin sepia (« seiche », « encre de seiche »).

Nom commun Modifier

Singulier Pluriel
sépia sépias
\se.pja\
 
Une sépia (2).

sépia \se.pja\ féminin

  1. Substance colorée extraite des poches de la seiche, qui est utilisée pour le dessin au lavis.
    • Le Père d’Exiles était en train d’examiner une maquette à la sépia du futur temple de Salt Lake, qui était accrochée au mur du cabinet du Président de l’Église. — (Pierre Benoit, Le lac salé, 1921, réédition Le Livre de Poche, page 209)
    • L’idée ingénieuse ne lui suffit pas; au plus grand, il indiquait en quelques touches de sépia, ce qu’il attendait de lui, de la statue, dans son mouvement et ses plans principaux. — (Jean de La Varende, Versailles, édition Henri Lefebvre, 1959, page 99)
    • Faire un lavis à la sépia.
  2. (Par extension) Dessin réalisé à partir de cette substance.
    • Elle savait laver une sépia, peindre à la gouache et à l’aquarelle. — (Honoré de Balzac, Splendeurs et misères des courtisanes, 1838-1847, première partie)
  3. (Photographie) Tirage qui ressemble au noir et blanc, mais avec des variations de brun, et non de gris, caractéristique des photos du premier tiers du XXe siècle.
    • Étendu sur le petit matelas confortable de ma chambre humide, je me suis vautré dans le confort de l'amour filial et me suis repassé la scène, en sépia. — (David Goudreault, La bête à sa mère, Stanké, 2015, page 179)
  4. (Désuet) Seiche (mollusque marin).
    • Or, voici maintenant les moyens personnels que la nature vous a mis entre les mains, pour vous défendre ; car la Providence n’a oublié personne : si elle a donné à la sépia (poisson de l’Adriatique) cette couleur noire qui lui sert à produire un nuage au sein duquel elle se dérobe à son ennemi, vous devez bien penser qu’elle n’a pas laissé un mari sans épée : or le moment est venu de tirer la vôtre. — (Honoré de Balzac, Physiologie du mariage (méditation XIII))

SynonymesModifier

DérivésModifier

TraductionsModifier

Adjectif Modifier

 
Exemple de tirage photographique sépia.

sépia \se.pja\ invariable

  1. D’une couleur brun clair un peu fade #A98C78, à l'origine brun très foncé, mais désigne désormais la sépia ayant pâli avec le temps.
    • Quand on pense aux femmes qui peuplent notre Histoire, on a trop tendance à les imaginer discrètes, silencieuses et timorées, menant une vie en couleur sépia comme les portraits figés qui en restent. — (Claude Villeneuve, Audacieuses, Le journal de Montréal, 18 octobre 2020)
    • Mais pour beaucoup d’autres, ces images prennent la couleur sépia de vieilles photos et cette fête peut même s’avérer très stressante. — (Le Courrier du Vietnam, Le Têt et les changements de moeurs, site lecourrier.vn, 11 février 2021)
    • L’encre sépia peut être fabriquée à partir des noix de galle du chêne broyées et bouillies puis filtrées.

NotesModifier

Voir la note sur les accords grammaticaux des noms de couleurs employés comme noms ou adjectifs.

TraductionsModifier

PrononciationModifier

AnagrammesModifier

Voir aussiModifier

  • sépia sur l’encyclopédie Wikipédia  
  • Le thésaurus couleur en français  

OccitanModifier

ÉtymologieModifier

Du latin sepia.

Nom commun Modifier

Singulier Pluriel
sépia
\'sepjo̯\
sépias
\'sepjo̯s\

sépia \'sepjo̯\ féminin (graphie normalisée)

  1. (Zoologie) Seiche, mollusque marin.

DérivésModifier

PrononciationModifier

  • Béarn (Occitanie) : écouter « sépia ['sepjo̯] »

RéférencesModifier