Ouvrir le menu principal

Sommaire

FrançaisModifier

ÉtymologieModifier

Du latin sepulcrum (« tombeau »). (Vers 980) sepulcra.

Nom commun Modifier

Singulier Pluriel
sépulcre sépulcres
\se.pylkʁ\

sépulcre \se.pylkʁ\ masculin

  1. (Désuet) Monument destiné à recevoir un mort.
    • Vers le 20 janvier 1794, après la démolition du tombeau de François Ier, on ouvrit le sépulcre de la comtesse de Flandre, fille de Philippe le Long. — (Alexandre Dumas, Les Mille et Un Fantômes)
    • […], ils paraissaient dans les ténèbres, une foule de fantômes échappés du sépulcre, se hâtant pour accomplir une œuvre sans nom, maudite de Dieu, […]. — (Gustave Aimard, Les Trappeurs de l’Arkansas, Éditions Amyot, Paris, 1858)
    • Pourquoi le sépulcre où nous t’avons vu inhumé en paix a ouvert ses lourdes machoires de marbre pour te rejeter dans ce monde! — (William Shakespeare, Hamlet, Traduction de François-Victor Hugo)
  2. (Religion) Ténèbres.
    • Que ceux qui sont dans l'enfer, c'est-à-dire dans le sépulcre, (car c'est la signification qu'a ce mot dans l'Ancien Testament) ne loueront point le Seigneur — (R.P. Mauduit, Dissertations sur l'Apocalypse, Dissertation X)
  3. Cavité dans le roc, naturelle ou taillée artificiellement.

SynonymesModifier

DérivésModifier

TraductionsModifier

PrononciationModifier

  • France (Saint-Maurice-de-Beynost) : écouter « sépulcre »
  • France (Toulouse) : écouter « sépulcre »

Voir aussiModifier

RéférencesModifier