Français modifier

Étymologie modifier

(c. 1970)[1] Dérivé de sérum, avec le suffixe -thèque, sur le modèle de bibliothèque.

Nom commun modifier

Singulier Pluriel
sérothèque sérothèques
\se.ʁɔ.tɛk\

sérothèque \se.ʁɔ.tɛk\ féminin

  1. Dans un laboratoire, endroit où sont conservés des échantillons de liquides biologiques à fin de réanalyses ultérieures.
    • Après exécution des analyses, les échantillons sont conservés soit pour permettre un rajout ou une vérification ultérieure, soit pour être mis en sérothèque. — (Conservation, sérothèque, hopitalduvalais.ch)
    • L'ADIMEP dispose de moyens humains et techniques permettant la collection et la conservation d’échantillons biologiques (sérothèque) à des fins de recherches ultérieures. — (Sérothèque, Association pour la diffusion de la médecine de prévention, adimep.com)
    • La FDC 71 a retenu 4 espèces pour la sérothèque : le chevreuil, le sanglier, le blaireau et le ragondin. Les objectifs sont de : rechercher des anticorps et des agents pathogènes, revenir sur les années antérieures en constituant une « histoire biologique » de la faune sauvage dans le département, garder toutes les possibilités d’analyse et de réponse pour l’avenir, pour un coût modeste. — (Pour un patrimoine biologique, Le Journal de Saône-et-Loire, 10 avril 2016)

Traductions modifier

Anagrammes modifier

Modifier la liste d’anagrammes

Voir aussi modifier

Références modifier

  1. Création d’une sérothèque internationale, A. Fribourg-Blanc, INSERM-IIF, Dijon, 1976