sévèrement

FrançaisModifier

ÉtymologieModifier

Dérivé de sévère avec le suffixe -ment.

Adverbe Modifier

sévèrement \se.vɛʁ.mɑ̃\

  1. D’une manière sévère, avec sévérité.
    • Réponds de toi-même, frère, ajouta le roi Richard un peu sévèrement. — (Walter Scott, Ivanhoé, traduit de l’anglais par Alexandre Dumas, 1820)
    • […], je lui dictais sévèrement des choses ennuyeuses qu'elle tapait avec une application timide, toute frêle, toute mièvre dans sa robe de confection simili popeline. — (Victor Méric, Les Compagnons de l’Escopette, Éditions de l’Épi, Paris, 1930, page 199)
    • La politique romaine, qui défendait si sévèrement les religions étrangères, — (Jacques-Bénigne Bossuet, Historique II, 12.)
    • Ce fut un scandale effroyable dans un diocèse administré très sévèrement. Les prêtres, en bonne règle, ne doivent faire des enfants qu’à des femmes mariées. Pour avoir manqué à cette loi de convenance, il fut mis en prison, diffamé, chassé. — (Jean-Jacques Rousseau, Les Confessions, 1782-1789, Livre III)
  2. Avec un goût sévère.
    • Cela est écrit sévèrement.

Apparentés étymologiquesModifier

TraductionsModifier

PrononciationModifier

RéférencesModifier