s’élever

FrançaisModifier

ÉtymologieModifier

Composé de se et de élever.

Verbe Modifier

s’élever \s‿e.lə.ve\ pronominal 1er groupe (voir la conjugaison)

  1. (En particulier) S’enorgueillir.
    • Celui qui s’élève sera abaissé.
  2. (Figuré) Présenter, développer sur un sujet.
    • S’élever à de hautes considérations sur l’actualité politique.
    • (Figuré) S’élever à la conception d’un ordre général de l’univers.
    • S’élever aux notions, aux idées d’ordre, de justice. — L’esprit de l’homme peut-il s’élever jusque-là ?
  3. (Figuré) Avoir la valeur, le prix de.
    • Le total s’élève à plus de vingt mille francs. — Leur nombre ne s’élevait pas à plus de dix mille.
  4. Se former ; survenir ; naître. Note : Se dit tant au propre qu’au figuré.
    • Quelques polémiques se sont élevées au sujet de l’existence d’une race de chèvre aborigène en Belgique. — (Paul Diffloth, Zootechnie : Chèvres, porcs, lapins , Encyclopédie agricole J. B. Baillière, & fils, 4e éd., 1918, p.62)
    • A cet instant, dans le passage, d’autres voix s’élevèrent, accompagnées d’un martèlement de pas précipités. — (Francis Carco, L’Homme de minuit, Éditions Albin Michel, Paris, 1938)
    • Ils n’avaient pas dépassé la boutique de l’épicier, vers la mer, que le tonitrument de l’autre bal, celui qui était de ce côté-ci du fleuve, s’éleva à son tour. — (Marguerite Duras, Les Petits chevaux de Tarquinia, p.112, Gallimard, 1968)
    • Il y avait foule. Derrière la haie de soldats qui s’effrangeaient devant le carré réservé à l’échafaud commença à s’élever un brouhaha. — (Ivan Tourgueniev, L’Exécution de Troppmann, avril 1870, traduction française de Isaac Pavlovsky, publiée dans ses Souvenirs sur Tourguéneff, Savine, 1887)
  5. S’opposer ou se déclarer contre quelqu’un ou contre ce qu’il propose.
    • Si Gobineau a été l'objet du dégoût, de la crainte, de l’ostracisme de nos « rationalistes », c'est qu'il s'est élevé à la fois contre leurs faux raisonnements et contre leur absurde principe de la primauté de la raison : […]. — (Louis Thomas, Arthur de Gobineau, inventeur du racisme (1816-1882), Paris : Mercure de France, 1941, p.33)
  6. Accuser quelqu’un, porter témoignage contre lui.
    • Les preuves qui s’élèvent contre l’accusé.
  7. (Sens passif) Être dressé.
    • Au dessus, le pan de mur s’élevait en triangle comme un fronton, la bordure ornée de dorure. — (Delphine Renard, Tu choisiras la vie, Grasset, 2013, chapître 26)

TraductionsModifier

PrononciationModifier

AnagrammesModifier