s’empresser

FrançaisModifier

ÉtymologieModifier

Étymologie manquante ou incomplète. Si vous la connaissez, vous pouvez l’ajouter en cliquant ici.

Verbe Modifier

s’empresser \s‿ɑ̃.pʁe.se\ ou \s‿ɑ̃.pʁɛ.se\ pronominal 1er groupe (voir la conjugaison)

  1. (Vieilli) Agir avec ardeur, se donner beaucoup de mouvement, de peine, s’agiter, se mettre en avant pour réussir dans quelque entreprise, quelque affaire.
    • Or, un matin, à quelques pas de ma demeure, une famille de ces ouvriers de la scie et de la hache s’empressait autour d'un amas considérable de bûches que le livreur juré venait d’aligner. — (Études morales, dans Annales de la Société d'émulation du département des Vosges, vol.13, 1868, p.156)
  2. (Aujourd’hui) Se hâter.
    • Dans la deuxième partie sont tous les coupables, qui s’empressent de passer le fleuve Achéron dans la barque du nautonier des Enfers. — (François Noël, Dictionnaire de la fable, volume 1, page 524, Le Normant imprimeur-libraire, 1823)
    • On parla de brigands ; les plus poltrons coururent s’enfermer et le plus riches s’empressèrent d’aller vérifier la cachette de leur argent. — (Out-el-Kouloub, « Zariffa », dans Trois Contes de l’Amour et de la Mort, 1940)
  3. (Figuré) User de prévenances, de zèle envers quelqu’un.
    • Ils s’empressaient auprès de leur chef.
    • S’empresser à faire sa cour.
    • Il s’empressait à deviner ses désirs.

TraductionsModifier

PrononciationModifier


RéférencesModifier