s’en battre l’œil

FrançaisModifier

ÉtymologieModifier

(XVIe siècle) → voir se, en, battre, l’ et œil. Depuis le Moyen Âge, le sens de se moquer de quelque chose, n’en avoir rien à faire a des connotations scatologiques. De plus, l’œil a toujours été associé à l’anus.
S’en battre l’œil, c'est donc « s’en tamponner l’anus », « s’en tamponner le coquillard », « se torcher ».

Locution verbale Modifier

s’en battre l’œil \s‿ɑ̃ ba.tʁə l‿œj\

  1. (Très familier) (Familier) S'en moquer de quelque chose, n’en avoir que faire, s'en ficher.
    • Que Condé soit trompé par le duc d’Anjou, je m’en bats l’œil ! — (Alexandre Dumas, Les Trois Mousquetaires)
    • J’habite plus de mansarde,
      Il peut désormais
      Tomber des hallebardes
      Je m’en bats l’œil mais […]
      — (Georges Brassens, Auprès de mon arbre)
    • La poussière, le rangement, elles s’en battaient l’œil, s’excusaient tout de même, pour la forme, « faites pas attention à la maison », disaient-elles. Pas des femmes d’intérieur, rien que des femmes du dehors, […] — (Annie Ernaux, La femme gelée, 1981, réédition Quarto Gallimard, page 328)

SynonymesModifier

→ voir se ficher de

TraductionsModifier

PrononciationModifier