s’entremettre

FrançaisModifier

ÉtymologieModifier

 Dérivé de mettre avec le préfixe entre-.

Verbe Modifier

s’entremettre \s‿ɑ̃.tʁə.mɛtʁ\ pronominal 3e groupe (voir la conjugaison)

  1. S’employer pour la réussite d’une chose qui intéresse une autre personne ou plusieurs autres.
    • Il s’entremet pour lui faire avoir sa grâce.
    • Il s’est entremis pour les réconcilier.
  2. Se mêler d’une affaire, agir dans une affaire, et entrer pour cela en négociation avec ceux qu’elle regarde principalement.
    • Le pape et le roi de France s’entremirent alors pour imposer aux parties adverses une nouvelle trêve (22 janvier 1270) qu’elles s’accusèrent bientôt mutuellement d’avoir violée. — (Guy de Valous, Le patriciat lyonnais aux XIIIe et XIVe siècles, Éditions A. et J. Picard, Paris, 1973, page 31.)
    • C’est un homme qui s’entremet dans beaucoup d’affaires.
    • (Vieilli)S’entremettre d’une affaire.
  3. (Par extension) (Vieilli) Arbitrer.
    • S’entremettre dans un match de football.

DérivésModifier

TraductionsModifier

PrononciationModifier

RéférencesModifier