FrançaisModifier

ÉtymologieModifier

(XIXe siècle) Adjectivation du participe présent de sacrer.

Adjectif Modifier

Singulier Pluriel
Masculin sacrant
\sa.kʁɑ̃\

sacrants
\sa.kʁɑ̃\
Féminin sacrante
\sa.kʁɑ̃t\
sacrantes
\sa.kʁɑ̃t\

sacrant \sa.kʁɑ̃\

  1. (Extrêmement rare) (Littéraire) Qui sacre, profère des jurons.
    • Pierre prit une colère sacrante, tapa du pied. — (Jean de La Varende, Les Manants du roi, Plon, 1938, page 108)
    • Ils se tenaient debout, l’un en face de l'autre ; Germaine, elle, fière, les bras croisés, le regard étincelant de vie, plus heureuse qu’elle ne l’avait été depuis deux années, puisque, pour la première fois, elle pouvait confesser son amour [...] ; Morat, lui, les yeux injectés de sang, les lèvres sacrantes, les mains levées pour frapper. — (Edmond-Joseph-Louis Tarbé des Sablons, Monsieur de Morat, C. Lévy , 1886, deuxième partie)
    • Sur les bords, les chevaux des dragons renversèrent du poitrail les implorants, ceux qui jetaient leurs fusils, ceux qui tombaient à genoux, [...] ceux qui, réunis en une troupe rageuse de damnés grimaçants, de faces ridées sur les dents jointes, tiraient encore à brûle-poil dans le chanfrein des chevaux subitement écroulés, eux et leurs cavaliers sacrants. — (Paul Adam, Les étangs (nouvelle), Le Gaulois, 09/11/1898, page 1)
    • Au sommet de la ferveur et de la foi, hélas, on s’enfargea dans les racines en vomissant des imprécations : et nous devînmes sacrants. — (René Lapierre, Écrire l’Amérique, Les Herbes rouges, 1995, page 40)

TraductionsModifier

Forme de verbe Modifier

Voir la conjugaison du verbe sacrer
Participe Présent sacrant
Passé

sacrant \sa.kʁɑ̃\

  1. Participe présent de sacrer.

DérivésModifier