FrançaisModifier

ÉtymologieModifier

Du nom du marquis de Sade, réputé pour ses écrits libertins évoquant le plaisir de faire du mal à autrui. Le terme « sadisme » est forgé ou recensé dans la réédition posthume 1834 du Dictionnaire universel de la langue française de Boiste ; il est réutilisé avec « sadique » en 1862 par Sainte-Beuve dans son commentaire du Salammbô de Flaubert ; il est repris (peut-être indépendamment) en 1886 par le psychiatre Krafft-Ebing dans son Psychopathia Sexualis qui le popularise ; il est directement repris en 1905 par Freud dans Trois essais sur la théorie sexuelle, qui l'établit définitivement.

Adjectif Modifier

Singulier Pluriel
Masculin
et féminin
sadique sadiques
\sa.dik\

sadique \sa.dik\ masculin et féminin identiques

  1. Qui prend plaisir à faire souffrir.
    • De l'autre côté du mur, dans l'aile réservée aux femmes, il y a des jeunes filles dont nul n'a parlé : […]: déshabillées, frappées, insultées par des tortionnaires sadiques, elles ont subi elles aussi l'eau et l'électricité. — (Henri Alleg, La Question, 1957)
    • On songe que les victimes de bourreaux sadiques mises en scène Wajdi Mouawad rêvaient peut-être en vain d'une ambulance. — (Odile Tremblay, Le Devoir, 24-25 avril 2004)

Apparentés étymologiquesModifier

TraductionsModifier

Nom commun Modifier

Singulier Pluriel
sadique sadiques
\sa.dik\

sadique \sa.dik\ masculin et féminin identiques

  1. Personne qui prend plaisir à faire souffrir.
    • Alex de Large, le sadique d'Orange mécanique.
    • Qui sont encore ces sadiques capables d'incendier en plein jour un marché public, jetant ainsi des milliers de familles dans de graves difficultés économiques? — (Guy-Robert Saint-Cyr, Le Devoir, 5 juillet 2005)

SynonymesModifier

TraductionsModifier

Voir aussiModifier

  • sadique sur l’encyclopédie Wikipédia  

RéférencesModifier