LatinModifier

ÉtymologieModifier

De l’indo-européen commun *saip-[1] (« clôture ») qui donne le grec αἱμός, haimós (pour *saip-mo-), αἱμασία, haimasía (pour *saip-mn̥tiā́ saepimentum). On peut aussi le considérer comme un dérivé de apio, avec le préfixe s-.

Verbe Modifier

saepio, infinitif : saepīre, parfait : saepsi, supin : saeptum \Prononciation ?\ transitif (voir la conjugaison)

  1. Entourer d'une haie, enclore, enceindre, enfermer, barrer, fermer, intercepter, protéger, défendre.
    • domi teneamus eam saeptam et hos ignotos atque impudentes procos repudiemus — (Cicéron. Brut, 330)
      tenons-la bien protégée à la maison et repoussons les inconnus et les téméraires qui ont des vues sur elle.
    • sepire aere obscuro — (Virgile)
      envelopper d'un nuage.
    • saepire urbem moenibus — (Cicéron. Sest. 42.91)
      entourer une ville de remparts.
    • memoriā saepire — (Cicéron. de Or. 1, 31, 142)
      enfermer dans sa mémoire.
    • servorum saeptus armis — (Live. 3, 19)
      encerclé par les armes des esclaves.
    • saepsit se tectis — (Virgile. En. 7, 600)
      il s'enferma dans son palais.
    • saepire cogitatione — (Or. 2, 34, 147)
      embrasser par la pensée.
    • Albana pubes inermis ab armatis saepta — (Live. 1, 28)
      les Albains sans armes entourés de (Romains) armés.

Note : Par convention, les verbes latins sont désignés par la 1re personne du singulier du présent de l’indicatif.

VariantesModifier

DérivésModifier

Apparentés étymologiquesModifier

RéférencesModifier