Ouvrir le menu principal

FrançaisModifier

ÉtymologieModifier

Féminisation de saint.

Nom commun Modifier

Singulier Pluriel
sainte saintes
\sɛ̃t\

sainte \sɛ̃t\ féminin

  1. Femme ayant vécu une vie pure, souverainement parfaite et bienheureuse, et généralement reconnue comme telle par une religion.
    • — ceux-là le croiront qui estiment que Berthe, femme de Girard de Roussillon, a pu entrer dans la légende sans le concours des moines de Pothières, lesquels vénéraient Berthe comme leur sainte. — (Joseph Bédier, La légende de Raoul de Cambrai, 1926, dans Revue historique, volume 97, Librairie G. Baillière, 1965, page 10)
    • De là, il se rendit au tombeau de la petite fille du Prophète et colla son visage aux croissants dorés de la grille. Il supplia la sainte d’intercéder pour lui auprès d’Allah. — (Out-el-Kouloub, Nazira, dans « Trois contes de l’Amour et de la Mort », 1940)
    • S’il y eut des saintes et des martyres, en revanche point de papesses ou seulement de clergeonnes. La messe est purement virile. — (Roger Judrin, Goûts et couleurs: portrait abécédaire, Plon, 1966, page 108)
  2. Image ou représentation d’une sainte.
    • Ces saints et ces saintes ont tous une auréole en disque, à leur nom, qui s'accorde avec les médailles décoratives (hagiographiques et non antiquisantes) placées sur les montants du premier étage. — (André Chastel, Histoire du retable italien des origines à 1500, Liana Levi, 2012)
    • Sous les pieds partaient des amorces
      On promenait un saint doré
      Ce qui tournait au tour de force
      Dans les ombres démesurées.
      — (Louis Aragon; Après l’amour dans Le roman inachevé)
  3. (Par extension) Femme d’une haute valeur morale, vivant de manière exemplaire et reconnue comme telle par la société.

Vocabulaire apparenté par le sensModifier

TraductionsModifier

Forme d’adjectif Modifier

sainte \sɛ̃t\

  1. Féminin singulier de saint.
    • L’idée d’une Ecriture sainte de la nouvelle alliance a été tout à fait étrangère au premier siècle chrétien qui n’a pas connu d’autre recueil canonique que l’Ancien Testament. — (Jean-Marc Charensol, La naissance du Nouveau Testament, 1972)

Interjection Modifier

sainte \sẽt\

  1. (Québec) (Familier) Version atténuée des différents sacres, jurons.

SynonymesModifier

PrononciationModifier

Québec (Montréal) : \sãẽ̯t\ Québec (Populaire) : \sẽĩ̯t\ (Canada), (Acadie), (Louisiane) :\sẽt\

HomophonesModifier

AnagrammesModifier