FrançaisModifier

ÉtymologieModifier

(Siècle à préciser) De saisie et arrêt.

Nom commun Modifier

Singulier Pluriel
saisie-arrêt saisies-arrêts
\se.zi.a.ʁɛ\

saisie-arrêt \se.zi.a.ʁɛ\ féminin

  1. Procédure qui permet à un créancier de faire pratiquer par un huissier de justice une saisie des sommes détenues dans les comptes bancaires de son débiteur et d’obtenir le paiement des sommes qui lui sont dues.
    • Dans les commencements difficiles de son heureux ménage, des dettes anciennes étaient tombées ; et, malgré sa chance d’avoir trouvé ce journal où il plaçait des articles, il traversait une atroce gêne, d’autant plus qu’une saisie-arrêt était mise sur ses appointements et qu’il avait à payer, ce jour-là, un nouveau billet, sous la menace de voir ses quatre meubles vendus. Déjà, deux fois, il avait demandé vainement une avance au directeur, qui s’était retranché derrière la saisie-arrêt faite entre ses mains. — (Émile Zola, L'Argent, 1891.)

SynonymesModifier

Apparentés étymologiquesModifier

TraductionsModifier

AnagrammesModifier