samedi saint

FrançaisModifier

ÉtymologieModifier

Terme liturgique chrétien.

Locution nominale Modifier

Singulier Pluriel
samedi saint samedis saints
\sam.di sɛ̃\

samedi saint \sam.di sɛ̃\ masculin

  1. (Christianisme) La veille du jour de Pâques.
    • L’année ecclésiastique du rite romain ne comporte qu’un seul jour aliturgique, c’est-à-dire excluant la célébration de toute assemblée proprement dite : le samedi saint. — (Commentaires sur le Nouveau Code des Rubriques publié par le Pape Jean XXIII, revue La-Maison-Dieu, n° 63bis, 1960)
    • Le jour du samedi saint, les églises contiennent un grand mystère, à cause de leurs cloches. Tous les ans, le mercredi de la semaine sainte, les cloches quittent leur clocher. Comme on jeûne dans nos villages, les cloches voyageuses les quittent et s’en vont à Rome, les cloches gourmandes, pour y manger du lard. On nous l’avait dit. Nous le savions. Elles ne revenaient que pour assister à la messe de Pâques. — (Charles-Louis Philippe, Dans la petite ville, 1910, réédition Plein Chant, page 49)
    • Les huiles saintes, consacrées le jeudi saint, se mélangent à l’eau au terme du rituel de la bénédiction des eaux lustrales et des fonts baptismaux. Le passage de l’eau naturelle à l’eau bénite a lieu lors de la messe du samedi saint par une série d'opérations qui comportent des objets et des gestes symboliques, […]. — (Patricia Hidiroglou, L'Eau divine et sa symbolique, Éditions Albin Michel, 1994, page 124)

Variantes orthographiquesModifier

Vocabulaire apparenté par le sensModifier

HyperonymesModifier

TraductionsModifier

Voir aussiModifier