sans contredit

FrançaisModifier

ÉtymologieModifier

 Composé de sans et de contredit.

Locution adverbiale Modifier

Invariable
sans contredit
\sɑ̃ kɔ̃.tʁə.di\

sans contredit \sɑ̃ kɔ̃.tʁə.di\ invariable

  1. Sans qu’on puisse affirmer avec certitude le contraire.
    • Interrogez les augustes membres de la dynastie capétienne ; ils vous diront que la plus sacrée de toutes les propriétés est, sans contredit, le droit héréditaire, dont ils ont joui de toute antiquité, […] — (Robespierre, Propositions d’articles additionnels à la déclaration des Droits de l’Homme et du citoyen, le 24 avril 1793 à la Convention.)
    • Les biens, possédés par les monastères étaient, sans contredit, les mieux cultivés de toute l’Espagne, […] . — (Anonyme, Le Clergé en Espagne, Revue des Deux Mondes, 1829, tome 1)
    • […]; partant, un bon compositeur fait rarement des bourdons, et le meilleur est sans contredit celui qui, outre qu’il ne laisse que peu de coquilles ou de fautes légères à corriger, n’est pas du tout bourdonniste. — (A. Frey, Nouveau manuel complet de Typographie, nouvelle édition revue, corrigée & augmentée par M.E. Bouchez, Manuels-Roret, 1857, part.1, page 108)
    • Il est de fait que le Tartuffe est sans contredit la meilleure comédie de Molière, un de ces chefs-d’œuvre dont on n’avait pas encore eu d’exemple à la scène. — (Albert du Casse, Histoire anecdotique de l’ancien théâtre en France, vol.2, p.72, E. Dentu éditeur, 1864)
    • Le plus grand de la classe, il l’était sans contredit. — (Jules Supervielle, Le Voleur d’enfants, 1926, p. 101)

SynonymesModifier

Vocabulaire apparenté par le sensModifier

  •   sans contredit figure dans le recueil de vocabulaire en français ayant pour thème : degrés de certitude.

TraductionsModifier

RéférencesModifier