Ouvrir le menu principal

sans que

Sommaire

FrançaisModifier

ÉtymologieModifier

De sans et que.

Locution conjonctive Modifier

sans que \Prononciation ?\ invariable

  1. Locution conjonctive marquant que l’action exprimée par la proposition qui la suit ne se produit pas.
    • J'avais oublié le cran d’arrêt : […]. Pour un peu, je pressais la gâchette sans que le coup partît. — (Gaston Cherpillod, Les Changelins, L'Âge d'Homme, 1981, p.147)
    • Quelques soies, prothoraciques et des premiers segments tergaux, sont semi-érigées, sans pour autant que l’on puisse parler de “crinière”. — (J.-C. Beaucournu & D. Gonzalez-Acuña, Description de Trochilopsylla Torresmurai n.gen. , n.sp. (Siphonaptera: Ceratophyllidae) du Chili, première mention d'une puce parasite d'oiseau-mouche (Aves: Trochilidae), dans Parasite, 2010, n°17, page 137)

NotesModifier

  • Cette locution conjonctive est suivie du subjonctif, car elle introduit une subordonnée consécutive négative : la conséquence n'est pas atteinte, mais demeure potentielle.
  • Cette locution n’appelle pas l’emploi de la négation. Toutefois, lorsque les propositions introduites par sans que s’insèrent dans un contexte négatif, on peut utiliser le ne dit explétif, que n’exige pas la correction grammaticale, mais qui est recommandé dans la langue soutenue. Il conviendra donc de dire Il vient sans qu’on l’en ait prié et non Il vient sans qu’on ne l’en ait prié. Mais on pourra dire indifféremment Il ne vient jamais sans qu’on l’en ait prié ou sans qu’on ne l’en ait prié.

TraductionsModifier

RéférencesModifier