satisfaction

FrançaisModifier

ÉtymologieModifier

(1155) Du latin satisfactio.

Nom commun Modifier

Singulier Pluriel
satisfaction satisfactions
\sa.tis.fak.sjɔ̃\

satisfaction \sa.tis.fak.sjɔ̃\ féminin

  1. Contentement, plaisir que nous éprouvons quand les choses sont telles que nous pouvons les souhaiter.
    • À plusieurs reprises, il s’était frotté joyeusement les mains, ce qui, chez lui, ne pouvait passer pour une satisfaction banale. — (Octave Mirbeau, Contes cruels : Gavinard)
    • Et il savait que la satisfaction de ses désirs d’un moment ne méritait point qu’il s’engageât toute sa vie. — (Out-el-Kouloub, « Zaheira », dans Trois contes de l’Amour et de la Mort, 1940)
    • Vois-tu, dans le monde entier, question rigolade et satisfaction, il n’y a que Paris qui compte, et dans Paris, Montmartre. — (Francis Carco, Images cachées, Éditions Albin Michel, Paris, 1928)
    • Ce prologue le fatiguait, mais il ne pouvait l’écourter. L’éloquence fait partie de la fonction ; et il en avait trop complaisamment composé les périodes pour se priver de la satisfaction de s’entendre les phraser et de jouir de ces cadences étudiées. — (Jean Rogissart, Passantes d’Octobre, Librairie Arthème Fayard, Paris, 1958)
  2. Réponse à un besoin de sorte qu’il ne soit plus nécessaire.
    • Satisfaction des besoins naturels.
    • Attendu que la société Cometik fait grief à l’arrêt d’anéantir les effets du contrat, de la condamner à rembourser à Mme X... les sommes par elle versées en exécution de celui-ci et de rejeter ses demandes, alors, selon le moyen, que l’objet d’un contrat entre dans le champ de l’activité principale du professionnel lorsqu’il participe à la satisfaction des besoins de l’activité professionnelle ; que la cour d’appel a elle-même retenu que le contrat conclu le 17 juillet 2014 par Mme X... portait « notamment sur la création d’un site Internet dédié à son activité » ; qu’en retenant pourtant que ce contrat n’entre pas dans le champ de l’activité principale du professionnel, la cour d’appel n’a pas tiré les conséquences légales de ses propres constatations et a violé l’article L. 121-16-1, III, du code de la consommation, dans sa rédaction applicable en la cause ;[1]
  3. Action de satisfaire quelqu’un en réparation de l’offense qu’on lui a faite.
    • Il faut que la satisfaction soit proportionnée à l’offense.
  4. (Religion) Ce qu’on est obligé de faire à l’égard de Dieu, en réparation des péchés qu’on a commis.
    • La satisfaction fait partie du sacrement de Pénitence.

SynonymesModifier

AntonymesModifier

Apparentés étymologiquesModifier

DérivésModifier

TraductionsModifier

Traductions à trierModifier

PrononciationModifier

Voir aussiModifier

RéférencesModifier

AnglaisModifier

ÉtymologieModifier

Du latin satisfactio.

Nom commun Modifier

satisfaction \Prononciation ?\

  1. Contentement.
  2. Satisfaction.

PrononciationModifier