Étymologie

modifier
(1825)[1] Dérivé de sauver, avec le suffixe -euse. Le moyen français avait sauveresse, forme vieillie en français.

Nom commun

modifier
Singulier Pluriel
sauveuse sauveuses
\so.vøz\
 
La déesse Tārā la sauveuse

sauveuse \so.vøz\ féminin (pour un homme, on dit : sauveur)

  1. Celle qui sauve ; libératrice.
    • On pourrait voir en Tārā Sauveuse de l’Océan des Existences, la Traversière, par le truchement de la métaphore de l’océan, l’image d’une déesse dont l’activité ne se borne pas à protéger ses dévots des dangers qui menacent leur progrès spirituel et leur salut mais qui, par bonté, condescend à les protéger de dangers plus triviaux. — (Pierre Arènes, La déesse Sgrol-ma (Tārā) : recherches sur la nature et le statut d’une divinité du bouddhisme tibétain, Peeters Publishers, 1996, page 41)
    • Maria est une couturière portugaise qui habite juste à côté de chez ma sauveuse. — (Muriel Barbery, L’élégance du hérisson, collection « Folio », 2006, page 224)

Variantes

modifier

Quasi-synonymes

modifier

Traductions

modifier

Forme d’adjectif

modifier
Singulier Pluriel
Masculin sauveur
\so.vœʁ\

sauveurs
\so.vœʁ\
Féminin sauveuse
\so.vøz\
sauveuses
\so.vøz\

sauveuse \so.vøz\ féminin

  1. Féminin singulier de sauveur.

Prononciation

modifier

Paronymes

modifier

Références

modifier
  1. Alain ReyDictionnaire historique de la langue française, Dictionnaires Le Robert, Paris, 1992 (6e édition, 2022).