Voir aussi : Scalde

FrançaisModifier

ÉtymologieModifier

Des langues germaniques septentrionales skald (« même sens »).

Nom commun Modifier

Singulier Pluriel
scalde scaldes
\skald\

scalde \skald\ masculin

  1. (Histoire, Poésie) Nom que les anciens Scandinaves donnaient à leurs poètes.
    • Le feu s’était rapidement étendu dans toutes les parties du château, lorsque celle qui avait allumé l’incendie parut au sommet d’une tour, costumée comme une des anciennes furies de la mythologie scandinave, et hurlant des chants de guerre qu’avaient l’habitude d’entonner sur les champs de bataille les scaldes des Saxons encore païens. — (Walter Scott, Ivanhoé, traduit de l’anglais par Alexandre Dumas, 1820)
    • Devant le roi et sa suite guerrière (truste, Gefolschaft), le scalde déclame son poème qui s'envole d'une bataille peuplée d'êtres fantastiques et qui s'adapte aux structures sociales et mentales du groupe : […]. — (Patrick Louth, La civilisation des Germains et des Vikings, Genève : éd. Famot, 1976, p.243)

DérivésModifier

TraductionsModifier

AnagrammesModifier

Voir aussiModifier

  • scalde sur l’encyclopédie Wikipédia  

RéférencesModifier