FrançaisModifier

ÉtymologieModifier

(Siècle à préciser) Du latin scissura (« coupure »).

Nom commun Modifier

Singulier Pluriel
scissure scissures
\si.syʁ\

scissure \si.syʁ\ féminin

  1. (Anatomie) Sillon ou fente naturelle qu’on observe sur les os et sur divers organes.
    • En arrière du foie, on trouve le ligament hépato-gastrique, qui fixe l'estomac dans la scissure postérieure du foie; ce frein se prolonge à droite et en arrière, attache le duodénum à la face inférieure du rein droit, puis se dirige de droite à gauche, en se continuant avec le péritoine pariétal de la région sous-lombaire et le mésentère proprement dit. — (Auguste Chauveau, Traité d'anatomie comparée des animaux domestiques, troisième édition revue et augmentée avec S. Arlong, Paris : Librairie J. B. Baillière & fils, 1879, page 438)
    • Charcot présenta un malade atteint d’aphémie incontestable et dont seule la circonvolution pariétale inférieure constituant le bord supérieur de la scissure de Sylvius était entièrement désorganisée. — (Conférences d'histoire de la médecine, Association corporative des étudiants en médecine de Lyon, 1991, page 116)

TraductionsModifier

RéférencesModifier