se conduire

FrançaisModifier

ÉtymologieModifier

 Composé de se et de conduire.

Verbe Modifier

se conduire \sə kɔ̃.dɥiʁ\ pronominal réfléchi 3e groupe (voir la conjugaison)

  1. (Figuré) Se comporter.
    • Francis Claude ambitionnait d’attirer chez lui les intellectuels et la bourgeoisie de la rive gauche, désireux de « s’encanailler ». Aurait-il pu choisir un autre nom que celui de l’homme qui se conduisait comme un milord avec les arsouilles et comme une arsouille avec les milords. — (Richard Khaitzine, Galeries et passages de Paris : À la recherche du temps passé : Guide complet, Le Mercure Dauphinois, Grenoble, 2010)
    • N’empêche que toute la famille
      (Le père, la mère, la fille, le fils, le Saint-Esprit…)
      Voudrait bien, de temps en temps,
      Pouvoir se conduire comme eux.
      — (Georges Brassens, « Bancs publics », in Le Vent, 1953)

TraductionsModifier

PrononciationModifier

AnagrammesModifier

RéférencesModifier