désintéresser

(Redirigé depuis se désintéresser de)

Étymologie

modifier
Dérivé de intéresser, avec le préfixe dés-.

désintéresser \de.zɛ̃.te.ʁe.se\ ou \de.zɛ̃.te.ʁɛ.se\ transitif 1er groupe (voir la conjugaison) (pronominal : se désintéresser)

  1. Mettre quelqu’un hors d’intérêt, en le dédommageant de ce qu’il perd ou de ce qu’il espérait.
    • Quand le marchand d’huile comprit quel marché de dupe il avait fait, il ne lui était plus permis de se débarrasser d’Aristide ; la dot d’Angèle se trouvait engagée dans des spéculations qui tournaient mal. Il dut garder le ménage chez lui, exaspéré, frappé au cœur par le gros appétit de sa belle-fille et par les fainéantises de son fils. Vingt fois, s’il avait pu les désintéresser, il aurait mis à la porte cette vermine qui lui suçait le sang, selon son énergique expression. — (Émile Zola, La Fortune des Rougon, G. Charpentier, Paris, 1871, ch. II ; réédition 1879, p. 76-77)
    • Le séquestre est la mise sous main de justice d'objets destinés à désintéresser les créanciers (voir décision du Conseil fédéral du 18. avril 1893, recours Stutz, Archives, II, 72) ; aussi peuvent euls être séquestrés aux termes .de l'art. 275 qui vise les art. 92 et 93 L.P. des objets saisissables. — (« Conseil fédéral : Décision du 9 mai 1893 : Recours Pauli », dans La semaine judiciaire paraissant à Genève : jurisprudence suisse et étrangère, Genève : Imprimerie Jules-Guillaume Fick, année 15 : 1893, p. 723)
  2. (Pronominal) Ne prendre plus d’intérêt, volontairement ou non, à une chose ou à une personne.
    • Voilà que je me désintéresse de tous les événements qui coupaient autrefois ma vie, la perte de la clef de la cave, la perte d’un dé, — je sais d’ailleurs où il roula. Je me désintéresse d’Urbaine, de tout ce qui touche à Urbaine, c’est-à-dire du vent, contre lequel elle ferme les persiennes ; de la nuit, qu’elle signale en revenant de l’office ; de l’incendie d’une petite ferme, qui brûle au milieu des sapins. On ne sait pas si les chèvres sont brûlées. — (Jean Giraudoux, Provinciales, Grasset, 1922, réédition Le Livre de Poche, page 27)
    • Je ne le pense pas, leur égocentrisme est vraiment excessif ! En dehors de la cellule familiale , ils se désintéressent totalement du sort de leurs voisins et à plus forte raison de tout ce qui peut advenir à une ville ou à une province éloignée. — (Albert Gervais, Æsculape dans la Chine en révolte, Gallimard, 1953, page 33)

Traductions

modifier

Prononciation

modifier

Références

modifier