se dandiner

FrançaisModifier

ÉtymologieModifier

 Composé de se et de dandiner.

Verbe Modifier

se dandiner \sə dɑ̃.di.ne\ pronominal 1er groupe (voir la conjugaison)

  1. Balancer son corps soit par nonchalance, soit par manque de contenance.
    • En vain je parcourais les promenades d'un petit air vainqueur; je me dandinais, je frappais l'air de ma badine d'ébène, j'arrangeais mes cheveux, je dérangeais ma cravate; en un mot, je me donnais des grâces: rien n'y faisait. — (Édouard Lemoine, Une maison de Bouillotte, dans le Musée français, 1837, vol.2, page 254)
    • Elle vient se dandiner solennellement autour du plateau. — (Out-el-Kouloub, Nazira, dans "Trois contes de l'Amour et de la Mort", 1940)
    • A l'en croire, c'était lui qui dansait, qui levait la jambe, qui se dandinait, tellement il se donnait de mal pour communiquer à ces merveilleuses mais stupides créatures un peu du feu sacré dont il les prétendait dépourvues. — (Francis Carco, L’Homme de minuit, Éditions Albin Michel, Paris, 1938)

TraductionsModifier

PrononciationModifier

RéférencesModifier