Français modifier

Étymologie modifier

Composé de faire et de bel.

Locution verbale modifier

se faire la belle \sə fɛʁ la bɛl\ intransitif (se conjugue → voir la conjugaison de faire)

  1. (Familier) S’évader.
    • Je me demande encore aujourd’hui ce qui avait incité mon père à se faire la belle. Peut-être une défiance à l’égard des boches – il ne les appelait pas autrement – qui avaient obligé son grand-père à quitter l’Alsace en 1871 ? À moins que ce ne soit ma mère qu’il se languissait de revoir ? — (Jean-Paul Kauffmann, Remonter la Marne, Fayard, 2013, Le Livre de Poche, pages 209-210)
  2. (Par analogie) Partir, en fraude, discrètement.
    • Un convoyeur lyonnais s’est-il fait la belle hier, avec son fourgon, avant de disparaître avec une dizaine de millions d’euros ? C’est ce que soupçonne désormais fortement la Justice. — (Olivier Bertrand, « Soupçons sur le convoyeur disparu avec plus de 10 millions d’euros », dans Libération du 6 novembre 2009)

Quasi-synonymes modifier

→ voir partir

Vocabulaire apparenté par le sens modifier

Prononciation modifier

Paronymes modifier