se mêler

(Redirigé depuis se mêler de)

FrançaisModifier

ÉtymologieModifier

(Date à préciser) De l’ancien français mesler, issu du latin populaire misculare (IXe siècle), en latin classique miscere (« mêler, mélanger »).

Verbe Modifier

se mêler \sə mɛ.le\ pronominal 1er groupe (voir la conjugaison)

  1. Devenir moins pur.
    • Cette race s’était mêlée et avait perdu beaucoup de sa pureté.
    • Les étrangers envahissaient le Sénat ; le sang romain se mêlait.
  2. Participer à une chose, intervenir dans une affaire.
    • Il a réussi dans toutes les choses dont il s’est mêlé.
    • Mais comment dire à qui vient de vous sauver la vie qu’il se veuille mêler de ce qui le regarde ? — (Maurice Druon, Les Rois maudits, tome 1, « Le Roi de fer »)
  3. (Ironique),
    • Il se mêle de politique et n’y entend rien.
  4. (Figuré) (Familier)
    • Cette affaire se fera, à moins que le diable ne s’en mêle, si le diable ne s’en mêle : Cette affaire se fera malgré tous les obstacles.
    • Cette affaire ne se fera pas, à moins, etc., Il est presque impossible que cette affaire réussisse.
    • Se mêler d’une chose : S’occuper d’une chose étrangère à sa profession, à ses habitudes, à ses talents, à ses affaires.
    • Il est médecin, et il se mêle d’astronomie.
    • C’est un littérateur, et il se mêle de donner des conseils aux généraux.
    • Quand ce bon homme se mêle de railler, il est plus malin que personne.
    • Sang mêlé : Personne issue d’un croisement entre races différentes.

TraductionsModifier

Traductions à trierModifier

PrononciationModifier

RéférencesModifier