Ouvrir le menu principal

FrançaisModifier

ÉtymologieModifier

Composé de se et de rappeler.

Verbe Modifier

se rappeler \sə ʁa.ple\ ou \sə ʁa.pə.le\ pronominal transitif direct 1er groupe (voir la conjugaison)

  1. (Figuré) Faire revenir dans la mémoire.
    • Il serait maintenant impossible à aucun de nous de se rien rappeler de lui — (Gustave Flaubert, Madame Bovary, 1857)
    • Je me rappelle l’inquiétude qui s’était emparée de moi en voyant combien ce fameux « bon français », qui était notre langue écrite, était incapable de nous exprimer et de m’exprimer. — (Charles Ferdinand Ramuz, Lettre à un éditeur, Six Cahiers 2, Lausanne 1928)
  2. (Le complément d’objet direct est un infinitif)
    • J’ai retrouvé là, dans l’ombre, trois autres statues de plomb, descendues de je ne sais où, que je me rappelle avoir vues, à cette même place, étant tout enfant, en 1815, lors des mutilations d’édifices, de dynasties et de nations qui se firent à cette époque. — (Victor Hugo, Choses vues I, 1840-1841, Funérailles de Napoléon, Ollendorff, Paris 1913, p. 53.)
  3. (Vieilli) (Emploi transitif indirect devant un infinitif)
    • Les personnes de quarante à cinquante ans peuvent se rappeler d'avoir vu la rampe des théâtres illuminée par des biscuits , et les coulisses éclairées avec des chandelles. — (« Théâtre », dans le Dictionnaire chronologique et raisonné des découvertes, inventions, etc., en France, dans les sciences, la littérature, les arts, l'agriculture, le commerce et l'industrie de 1789 à la fin de 1820, Paris : chez Louis Colas, 1824, vol. 15, page 665)

NotesModifier

Par analogie avec la construction « se souvenir de quelque chose », certains disent « se rappeler de quelque chose » (emploi transitif indirect). Malgré un emploi bien attesté depuis le XVIIIe, l’Académie française considère que cet usage est fautif : en effet, se rappeler se construit avec un complément d'objet direct. Ainsi, dans la citation de Flaubert ci-dessus, le complément d'objet direct est le pronom rien (de lui) pris dans son sens originel de quelque chose (de lui) [1].

TraductionsModifier

RéférencesModifier