se regarder en chiens de faïence

Français modifier

Étymologie modifier

Cette expression vient du temps où il arrivait que l’on dispose deux statues de chiens faites de faïence, face à face sur une cheminée ou une bibliothèque par exemple, dans un but décoratif ou comme serre-livres . Cet aspect décoratif a laissé place à une impression de défiance entre les deux statues, l’une en face de l’autre, telle une confrontation visuelle silencieuse sans fin.

 Composé de regarder, chien et faïence.

Locution verbale modifier

se regarder en chiens de faïence \sə ʁə.ɡaʁ.de ɑ̃ ʃjɛ̃ də fa.jɑ̃s\ (se conjugue → voir la conjugaison de se regarder)

  1. (Familier) Affecter de ne pas s’adresser la parole, en parlant de deux personnes placées l’une près de l’autre, ou l’une en face de l’autre.
    • Tous deux sont rivaux, soutiennent tous deux que leur théâtre respectif est le plus littéraire et la troupe supérieure. Tous deux se regardent en chiens de faïence, mais se donnent la main avec l’apparence d’une certaine cordialité. — (Salvador Tuffet, Les Mystères des théatres de Paris : observations! indiscrétions !!, 1844, page 236)
    • Les temps ont bien changé mais autrefois, dès qu'on n’était pas d’une même localité, on se regardait en chiens de faïence. — (Martin Nadaud, Mémoires de Léonard, ancien garçon maçon, 1895, page 236)
    • La Chambre était divisée en deux camps ; l’un approuvait le projet, l’autre le rejetait ; les partisans et les adversaires se regardaient de travers ou plutôt en chiens de faïence, pour employer une expression plus en situation. — (Henri Dabot, Allocutions familières aux ouvriers des Sociétés de secours mutuels dites de Saint-François Xavier et aux enfants de la Garde de Paris, 1896, page 170)
    • Eh bien, quoi ! Quand on restera une heure à se regarder en chiens de faïence ! Dis ce que tu as à dire. — (Marcel Arland, Terre natale, 1938, réédition Le Livre de Poche, page 139)
    • Jusqu’à samedi, toutes les chancelleries se regardaient en chiens de faïence, se bornant à demander à ce que la vérité soit faite et préférant jouer la montre. — (Romain Herreros, Jamal Khashoggi : Menaces diplomatiques, enquête, enregistrements… le point sur la disparition du journaliste, Le Huffington Post. Mis en ligne le 14 octobre 2018)

Quasi-synonymes modifier

Traductions modifier

Prononciation modifier

  • France (Lyon) : écouter « se regarder en chiens de faïence [Prononciation ?] »

Références modifier