retirer

(Redirigé depuis se retirer)

Étymologie

modifier
(Siècle à préciser) Composé de re- et tirer ; a évincé retraire.

retirer \ʁə.ti.ʁe\ transitif ou pronominal 1er groupe (voir la conjugaison)

  1. Tirer à nouveau.
    • Le livre a été retiré à 5 000 exemplaires.
  2. Ramener en arrière, ramener à soi.
    • Retirer sa main, son bras, sa tête pour éviter un coup.
    • L’assassin retira son poignard ruisselant de sang.
  3. Tirer une personne, une chose d’un lieu où elle avait été mise, où elle était entrée.
    • Retirer un enfant du collège.
    • Retirer un seau du puits.
    • Retirer de l’argent d’une banque.
    • Retirer la clef de la serrure.
    • (Sens figuré) Retirer quelqu’un d’un mauvais pas.
  4. (Sens figuré) Reprendre, enlever.
    • Ils avaient retiré leur tunique, posé leur épée à terre, et ils s’acharnaient superbement à la besogne. — (H. G. Wells, La Guerre dans les airs, 1908, traduction d’Henry-D. Davray et B. Kozakiewicz, Mercure de France, Paris, 1910, page 349 de l’édition de 1921)
    • Retirer quelque chose à quelqu’un.
    • Il lui a retiré sa confiance.
    • Je retire ce que j’ai dit.
    • Un récent rapport du Comité des parlementaires sur la sécurité nationale et le renseignement met en lumière les tentatives de la Chine et de l’Inde de manipuler le contenu médiatique canadien. Ces pays ont été accusés de financer des articles de presse non attribués, de payer des voyages pour des journalistes, de faire pression pour retirer certains articles, et de créer de faux comptes sur les réseaux sociaux pour diffuser de la désinformation. — (Sophie Baconin, « Au Canada, l’enquête sur l’ingérence étrangère prend de l’ampleur », Ouest-France, 14 juin 2024 → lire en ligne)
  5. Faire sortir de.
    • Retirer la paire de lunette de son étui.
    • Retirer l’épée de son fourreau.
  6. (Pronominal) S’en aller ou s’éloigner d’un lieu.
    • Le Saufconduit donné pour un tems marqué expire au bout du terme; & si le porteur ne s’est point retiré avant ce tems là, il peut être arrêté, & même puni. — (Emer de Vattel, Le droit des gens ou principes de la loi naturelle, livre 3, page 231, 1758)
    • Puis, quand il me croit endormi, il se retire à pas de loup pour aller continuer son concert dans la tente de mes gens. — (Frédéric Weisgerber, Trois mois de campagne au Maroc : étude géographique de la région parcourue, Paris : Ernest Leroux, 1904, page 103)
    • Une jeune soubrette, […], emplit les verres, déposa sur le guéridon deux cendriers, une boite vierge d’abdullahs et se retira discrètement. — (Francis Carco, Images cachées, Éditions Albin Michel, Paris, 1928)
    • D’ordinaire, à la fin de nos soupers frugaux (ce soir-là, soupe à l'oignon, les oignons de printemps étant de saison, et en dessert un pain perdu à sa manière), je me contentais de la remercier d'un signe de tête et me retirais dans ma chambre […]. — (Nancy Springer, Les enquêtes d'Enola Holmes : L'énigme du message perdu, traduit de l'anglais par Rose-Marie Vassallo, éd. Nathan, 2010, 2013, chapitre 1)
  7. Quitter la profession qu’on exerçait, le genre de vie qu’on menait.
    • Il s’est retiré du barreau.
    • Il s’est retiré du monde.
    • Il s’est retiré des affaires.
  8. Aller dans un lieu pour y établir sa retraite.
    • Arnhem est une très jolie ville d’environ soixante mille habitants, […]. C’était là que se retiraient avant la guerre et depuis longtemps les commerçants hollandais qui avaient fait fortune aux Indes. — (Georges Blond, L’Agonie de l’Allemagne 1944-1945, Fayard, 1952, page 98)
  9. Se dit des eaux qui rentrent dans leur lit après avoir monté, après avoir débordé.
    • La rivière se retire.
    • Les eaux commencent à se retirer.
    • La mer se retire fort loin dans cette baie à marée basse.
    • La mer se retire, elle est dans le reflux.

Synonymes

modifier

Antonymes

modifier

Dérivés

modifier

Apparentés étymologiques

modifier

Traductions

modifier
Traductions à trier
modifier

Prononciation

modifier

Anagrammes

modifier

Modifier la liste d’anagrammes

Références

modifier