se terrer

FrançaisModifier

ÉtymologieModifier

Étymologie manquante ou incomplète. Si vous la connaissez, vous pouvez l’ajouter en cliquant ici.

Verbe Modifier

se terrer \sə te.ʁe\ ou \sə tɛ.ʁe\ transitif pronominal 1er groupe (voir la conjugaison)

  1. Se cacher sous terre, en parlant de certains animaux.
    • Ce lapin, ce renard s’est terré quand il s’est vu poursuivi.
  2. (Militaire) Se mettre à couvert du feu de l’ennemi par des travaux de terre.
    • Les assiégeants s’étaient si bien terrés qu’ils étaient entièrement à couvert du feu de la place.
  3. (Figuré) Se cacher, éviter de se montrer.
    • La plupart ont même accepté le second confinement : s’il fallait à nouveau se terrer pour empêcher l’explosion du système de santé, alors nous allions nous terrer. — (Mathieu Bock-Côté, Des questions sur le «confinisme» radical, Le Journal de Québec, 2 mars 2021)
    • On ne le voit plus nulle part depuis cette aventure : il se terre.

TraductionsModifier

PrononciationModifier

RéférencesModifier