Ouvrir le menu principal

Sommaire

FrançaisModifier

ÉtymologieModifier

(XIIe siècle) De l’ancien français seel, sel (« contenu de ce récipient, mesure de capacité »), du latin sitellum.

Nom commun Modifier

Singulier Pluriel
seau seaux
\so\
 
Un seau.

seau \so\ masculin

  1. Récipient cylindrique, ou plus souvent tronconique, de plastique, de bois ou de métal, en général pourvu d’une anse, servant à transporter un liquide, du sable ou autres.
    • […], Rabalan rencontra une paysanne, les manches retroussées jusqu’au coude, qui portait un seau plein de lait... — (Octave Mirbeau, Rabalan,)
  2. Quantité contenue dans un seau.
    • Deux malabars me cognaient dessus et me laissaient sur le carreau pendant un certain temps puis me ranimaient à coup de seaux d’eau. — (Marius Lottaz, Le bourlingueur, page 458, Éditions d’en bas, 1983)

DérivésModifier

Vocabulaire apparenté par le sensModifier

  • seille
  •   seau figure dans le recueil de vocabulaire en français ayant pour thème : beurre.

TraductionsModifier

PrononciationModifier

  • \so\
    • France (Paris) : écouter « un seau [ɛ̃ so] »
    • Québec (Gaspésie) (Informel) : écouter « seau [sjo] »
    • Paris (France) : écouter « seau [so] »

HomophonesModifier

RéférencesModifier