FrançaisModifier

ÉtymologieModifier

 Dérivé de seize avec le suffixe -ain.

Nom commun Modifier

Singulier Pluriel
seizain seizains
\sɛ.zɛ̃\

seizain \sɛ.zɛ̃\ masculin

  1. Sorte de drap à chaîne de 1 600 fils.
    • Les draps du sceau de Rouen, Darnetal, Dieppe, les seizains de Sastes. — (Réglement sur les manufactures août 1669, article 2)
  2. Anciennement, un quart d’écu.
  3. (Versification) (Rare) Poème de seize vers.
    • Par ce seizain, ses intérêts cessants
      L’auteur d’ycel, de hauteur sans égale
      Décide ici, en versets renversants
      De renverser les guigneurs de timbale
      Par ce seizain.

      Rassuré par ses succès saisissants.
      De ses rivaux il brave la cabale,
      Et fussent-ils six cent six et six cents
      Il ne craint rien d’une muse rivale
      Par ce seizain.

      Rimant sans cesse, est-ce qu’en ses accents,
      S’enchâsserait rimasse assez banale ?
      Ce serait dur, lui qui seul en sa salle
      N’a pas quitté ses assises en seize ans.
      Mais, je l’ai dit ! que l’éditeur régale
      Par ce seizain.

      — (Adam de Scie, Fantaisie à déclamer, et prix à réclamer, La Joie de la maison, L. Boulanger, 1891, page 623)

Vocabulaire apparenté par le sensModifier

Poème de seize vers :

Nombre de vers Nom de la strophe ou du poème
* couplet
2 distique
3 haïku, tercet
4 quatrain
5 cinquain, quintil, tanka
6 sixain, sizain
7 septain
8 huitain, huitaine, octave, octain
9 neuvain, neuvaine
10 dizain, dizaine
11 onzain
12 douzain, douzaine
14 quatorzain, sonnet
16 seizain


TraductionsModifier

RéférencesModifier

Tout ou partie de cet article est extrait du Dictionnaire de la langue française, par Émile Littré (1872-1877), mais l’article a pu être modifié depuis. (seizain)