Ouvrir le menu principal

FrançaisModifier

ÉtymologieModifier

(Siècle à préciser) Du latin submonere (« avertir en secret »).

Verbe Modifier

semondre transitif 3e groupe (voir la conjugaison)

  1. (Vieilli) Inviter à une cérémonie.
    • Son hôte n’eut pas la peine
      De le semondre deux fois.
      D'abord avec son haleine
      Il se réchauffe les doigts.
      — (La Fontaine, Le Satyre et le Passant)
  2. Inviter formellement.
    • Le service du fief de corps est ainsi expliqué dans le ch. ccxxx. des assises de Jérusalem, p. 156. ils doivent service d’aller à cheval & à armes (à la semonce de leur seigneur), dans tous les lieux du royaume où il les semondra ou fera semondre, à tel service, comme ils doivent, & y demeurer tant comme il les semondra ou fera semondre jusqu'à un an. — (L'ENCYCLOPÉDIE)

DérivésModifier

TraductionsModifier

RéférencesModifier

Ancien françaisModifier

ÉtymologieModifier

Du latin submonere (« avertir en secret »).

Verbe Modifier

semondre transitif 3e groupe (voir la conjugaison)

  1. Convoquer.
    • fist somondre chevaliers — (Le Roman de Thèbes, édition de Constans, p. 332, tome I)
    • …Il avint que le seignor de Giblet ala esforceement et prist par force de la terre de son frere se que il en post aver dont le prinse fu mout courouse et le fist semondre par court si que le seignor de Giblet ala a Acre et parla au maistre dou Temple qui li dona.xxx. freres quil mena o luy a Giblet et adons guerroia le prince en aparant et ly fist plusors damages en sa terre… (Guillame de Tyr)

VariantesModifier

SynonymesModifier

DérivésModifier

Dérivés dans d’autres languesModifier

RéférencesModifier