Voir aussi : Sense, sense

Étymologie

modifier
(1567) De sens. (1629) Appliqué à une personne raisonnant selon les normes, puis (1680) à des choses conformes à la raison[1].

Adjectif 1

modifier
Singulier Pluriel
Masculin sensé
\sɑ̃.se\

sensés
\sɑ̃.se\
Féminin sensée
\sɑ̃.se\
sensées
\sɑ̃.se\

sensé \sɑ̃.se\

  1. Qui a du bon sens, qui a de la raison, du jugement.
    • Il se dit que ce beau comte, si poli, si adroit, si sensé, devait être aimé. — (George Sand, Valentine, 1832)
    • À la vue de traitements aussi atroces que l’on fait éprouver aux chevaux de course, le cœur de tout homme sensé se révolte. — (Jean Déhès, Essai sur l’amélioration des races chevalines de la France, École impériale vétérinaire de Toulouse, Thèse de médecine vétérinaire, 1868)
  2. Qui est conforme au bon sens, à la raison.
    • Un discours sensé.
    • Il a fait une action fort sensée.
    • Ce projet n’est pas sensé.

Dérivés

modifier

Antonymes

modifier

Traductions

modifier

Adjectif 2

modifier
Singulier Pluriel
Masculin sensé
\sɑ̃.se\

sensés
\sɑ̃.se\
Féminin sensée
\sɑ̃.se\
sensées
\sɑ̃.se\

sensé \sɑ̃.se\

  1. censé.
    • Je disais que j’étais prêt à passer cet accord juste avant de devenir ministre et c’est ce que l’on est sensé faire. — (Chambre des communes du Canada, Procès-verbaux et témoignages du Comité permanent des privilèges et élections, 1980)
  Cette graphie, liée à l’homophonie avec censé, est incorrecte.

Prononciation

modifier

Homophones

modifier

Anagrammes

modifier

Modifier la liste d’anagrammes

Voir aussi

modifier
  • sensé sur le Dico des Ados  

Références

modifier
  1. Alain ReyDictionnaire historique de la langue française, Dictionnaires Le Robert, Paris, 1992 (6e édition, 2022)