sentiment national

FrançaisModifier

ÉtymologieModifier

Étymologie manquante ou incomplète. Si vous la connaissez, vous pouvez l’ajouter en cliquant ici.

Locution nominale Modifier

Singulier Pluriel
sentiment national
\Prononciation ?\
sentiments nationaux
\Prononciation ?\

sentiment national \Prononciation ?\ masculin

  1. (Politique) Sentiment qu'a un individu de faire partie d'un peuple uni.
    • Pour célébrer le « sentiment national », avouer qu'on en était passé par de telle horreurs commises contre de futurs citoyens français, cela aurait fait tache. — (François Reynaert, Nos ancêtres les Gaulois et autres fadaises, Le Livre de Poche, ISBN 978-253-16282-7)
    • Si ses agents poussent à la guerre idéologique, excitent le sentiment national, dénoncent les « Munichois » en Occident, c’est qu’un conflit entre le IIIe Reich et l’Occident soulagerait Staline de quelques graves soucis. — (Victor Serge, Portrait de Staline, 1940)
    • […]; l'ancien régime brava avec une ineptie digne du délire de Coblentz tous les intérêts et les sentiments nationaux. — (Théophile Lavallée, Histoire des français: depuis le temps des Gaulois jusqu'en 1830, Paris : J. Hetzel & Paulin, 1841, 3e édition, volume 4, page535)
    • A partir du Compromis, ils ont entrepris à l'égard de leur propres minorités nationales une véritable politique de magyarisation, ce qui a eu pour conséquence d' « exacerber les sentiments nationaux des Slaves de l'Empire ». — (Ksenija Djordjević, Configuration sociolinguistique, nationalisme et politique linguistique, 2004)
    • Exemple d’utilisation manquant. (Ajouter)

TraductionsModifier

Voir aussiModifier