sept péchés capitaux

FrançaisModifier

ÉtymologieModifier

En considérant que ces péchés, au nombre de sept, sont les péchés capitaux (du latin caput, tête) car à l’origine des autres.

Locution nominale Modifier

sept péchés capitaux \sɛt pe.ʃe ka.pi.to\ masculin pluriel

  1. (Christianisme) Dans la religion catholique, fautes principales d’où découlent tous les vices.
    • Je me représentais les vertus comme trois belles enfants de Marie et les sept péchés capitaux comme des vieux espèces d’affreux bonhommes qui faisaient la lippe, des espèces de notaires. — (Charles Péguy, « Note conjointe sur M. Descartes et la philosophie cartésienne » [1914], dans ses Œuvres complètes, tome IX : Œuvres posthumes, Paris : Éditions de la Nouvelle Revue française, 1924, p. 314.)
    • Par religion ou pour tout autre motif, commençons donc par nous garder des sept péchés capitaux, dont le moins que l’on devrait dire, fût-ce en dehors de toute question confessionnelle, c’est qu’ils constituent déjà une série d’indications précieuses, ce que l’on pourrait appeler un « programme minimum », une méthode, une discipline. — (Franc-Nohain [Maurice Étienne Legrand], Guide du bon sens, Éditions des Portiques, 1932)

DérivésModifier

HyponymesModifier

Vocabulaire apparenté par le sensModifier

→ voir péché

TraductionsModifier

Voir aussiModifier