septante-deux

FrançaisModifier

ÉtymologieModifier

Composé de septante et deux, eux-mêmes issus du latin septuaginta et dŭos, lesquels ayant chacun leur sens actuel.

Nom commun Modifier

septante-deux \sɛp.tɑ̃t dø\ invariable

  1. (Belgique) (Suisse) 72.
    • Vous me verseriez dix millions de bonne monnaie, que je ne prononcerais pas son nom, même en touchant du bois, de peur d’attirer sur ma tête l’eau, le feu, l’épidémie, les septante-deux catastrophes inscrites au livre des Prophètes. — (Léon Daudet, Souvenirs des milieux littéraires, politiques, artistiques et médicaux/L’Entre-Deux-Guerres, Grasset, 1915, réédition Le Livre de Poche, page 194)

NotesModifier

Septante-deux est encore utilisé dans quelques régions de France, mais majoritairement en Belgique et en Suisse. Il est également parfois utilisé dans le monde de la finance afin de limiter les risques de mauvaise compréhension.

SynonymesModifier

TraductionsModifier

→ voir soixante-douze

RéférencesModifier

Voir aussiModifier